13 avril

Rétro Corée, critiques de The Chaser et Old Boy et un deuxième gagnant au BIFFF !

Ce lundi 13 avril, est programmé au BIFFF le deuxième des trois films coréens de la rétro consacrée au pays du matin frais. The Chaser, réalisé par Hong-Jin Na en 2008, sera projeté en salle Ciné 3 à 16h30. Le retour sur la crème de la production sud-coréenne se clôturera avec la diffusion de The Housemaid, le jeudi 16 avril prochain, same time, same place. Aujourd'hui, au menu d'En cinémascope : deux critiques condensées de The Chaser, forcément, mais aussi de Old Boy, film qui nous avait durablement marqué lors de sa sortie en salles en 2003.

Nous vous proposons ensuite de découvrir le nom du deuxième gagnant de notre concours organisé en partenariat avec le BIFFF. Ainsi que l'excellente réponse à notre question de sélection !

the-chaser3.jpg
La superbe affiche de The Chaser


The Chaser

The Chaser raconte la recherche d’une prostituée, victime d’un tueur, par son proxénète, un ex-détective. Il part à sa recherche car il estime qu’elle est toujours en vie. L’esthétique est souvent léchée dans les films coréens. The Chaser n’échappe pas à la règle. La lumière et le cadrage y sont splendides. L’intrigue est très originale. Quant au rythme, il alterne entre l’haletant et le tranquille. Le film est bourré de suspense et d’action, sans laisser le spectateur en reste en matière d’émotions.

Et pour couronner le tout, le film est superbement réalisé. Na Hong-jin maîtrise en effet son sujet de A à Z alors qu’il s’agit seulement… de son premier long métrage ! Rien d’étonnant dès lors à ce qu’il ait fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes en 2008.

 

oldboy.jpg
Choi Min-sik est percutant dans le magnifique Old Boy

 

Old Boy

Le film à ne pas rater par excellence. Vous avez aimé Kill Bill Volume 1 ? Vous adorerez le Old Boy de Park Chan-wook ! Ce film est jouissif au possible. D’une grande violence, ce film n’est pas à mettre sous tous les yeux. Deuxième volet de la trilogie du réalisateur sur le thème de la vengeance, Old Boy a remporté en 2004 le Grand Prix au Festival de Cannes. Méritant tellement plus la Palme d’Or que le très bon Fahrenheit 9/11 de Michael Moore, ce film est servi par un scénario en béton clos par un final dantesque, et par un acteur au sommet de son art en la personne de Choi Min-shik, qui avait déjà brillé dans le film Ivre de femmes et de peinture.

 

theninjawaroftorakage-6.jpg
The Ninja War of Torakage, film visionné hier par notre deuxième gagnant

 

Le BIFFF, LE Festival incontournable du film de genre ?

À cette question, Damien Clin, deuxième gagnant de notre concours, répond... ceci :

« PARRRRRRCE QUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE...
Le BIFFF est un festival de malade. Il suffit d'y aller et de se promener dans les lieux pour comprendre que c'est unique. Rien qu'y être, boire une bière, regarder et parler avec les gens est un plaisir. Les gens sont heureux et souriants.
Amateur de film d'horreur depuis mes 8 ans, j'ai découvert le BIFFF il y a 10 ans et ce fut la révélation, la caverne d'Ali Baba.
C'est le seul endroit ou l'on peut hurler et parler pendant un film. On ne sait jamais comment on va ressortir de la salle. Les films d'auteur peuvent devenir ennuyeux et les navets, des chefs-d'œuvre, seulement grâce à l'énergie du public.
Le seul point négatif est qu'au bout de 2 semaines, la fatigue est lourde et c'est très compliqué de revenir au monde réel.
Longue vie au BIFFF ! »

Damien a remporté deux places pour la Midnight X-treme de ce matin : The Ninja War of Torakage.

Bravo à lui !

09:45 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Concours, Critiques de films, Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bifff, chaser, old, boy, park, chan, wook | |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.