27 déc.

Le 11e Be Film Festival a démarré à Bozar et à la Cinematèque !

Encore quatre jours de fêtes et de cinéma au Palais des Beaux-Arts et à la Cinémathèque ! Au programme : une série d’avant-premières, une rétrospective des films belges sortis au cours de l’année 2015 ainsi que de nombreuses animations. Sans oublier la soirée du Nouvel An qui se tiendra pour la première fois à Bozar afin de clôturer cette année en beauté ! Films, concerts, rencontres avec de nombreux invités, rendez-vous « familles », convivialité... pour fêter le cinéma belge comme il se doit !

01.jpg


Depuis plus de 10 ans, le Be Film Festival propose un rendez-vous cinématographique et festif en compagnie des grandes personnalités du cinéma belge. Son objectif reste inchangé : innover, inventer et penser au spectateur. Au programme : une rétrospective éclectique des films du nord et du sud, des réalisateurs présents en chair et en masse et une bonne drache d’avant-premières made in Belgium.

Le cinéma belge se porte très bien et cette nouvelle édition va une fois encore le prouver. Sous le bienveillant parrainage de Jaco van Dormael, les réalisateurs de la nouvelle vague du cinéma belge viennent présenter leur premier long : des films fougueux, audacieux et totalement maitrisés.

Et parce que le Be film festival ne se passe pas qu’en salle, les Dj sets s'enchaîneront et possibilité sera donnée de passer le réveillon de Nouvel an au Palais des Beaux-Arts !

P
résenter toute la diversité de la production nationale sortie au cours de l’année écoulée, faire découvrir la production francophone et néerlandophone aux spectateurs bruxellois ou de passage à Bruxelles, donner un rendez-vous festif ET professionnel au monde du 7e art belge, et offrir en avant-première les films belges de 2016 : voilà les grands objectifs du Be Film Festival !

02.jpg


Une Master Class Jaco Van Dormael

Jaco Van Dormael est le parrain de cette édition 2015 du Be Film Festival.
Le cinéaste viendra présenter son dernier film : Le Tout Nouveau Testament. Il reviendra également en détails sur son impressionnante carrière lors d’une Master Class exceptionnelle le mardi 29 décembre. (inscriptions via masterclass@befilmfestival.be)

Rencontre avec Guillaume Senez et Valéry Rosier

Parmi les nombreux invités du Festival, Guillaume Senez, réalisateur de Keeper, parlera de son expérience et plus spécifiquement du passage du court au long métrage, le lundi 28 décembre. Valéry Rosier, réal de Parasol, également projeté cette année au Festival, sera présent à ses côtés. (les inscriptions se font, à nouveau, via masterclass@befilmfestival.be)

03.jpg
Je me tue à le dire, de Xavier Seron


En salles

Il y en aura pour tous les goûts et tous les âges à travers une sélection très variée : de l’adrénaline avec Black, D’Ardennen et Waste Land, en passant par les séances familles avec Éclaireurs et Les Oiseaux de passage, la comédie avec Je suis mort mais j’ai des amis, Paradise Trips et bien d’autres rendez-vous parmi lesquels la projection de Je me tue à le dire, de Xavier Seron, à (re)vivre intensément au Festival.

En outre, pour célébrer la diversité de la production nationale, le BE Film a lancé une vaste campagne de communication sur les réseaux sociaux afin de déterminer le film belge le plus plébiscité par le public. Et c'est C'est arrivé près de chez vous qui a été élu ! Le film sera projeté le lundi 28 décembre à 22 heures.

04.jpg
C'est arrivé près de chez vous sera projeté lors d'une séance spéciale

12:23 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : be, film, festival, bozar, cinematek, poelvoorde | |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Le cinéma belge se porte en effet très bien quand on voit certains des films qui sont sortis en salle cette année! Espérons que les productions soient tout aussi diversifiées et intéressantes dans les prochaines années et pourquoi pas encore meilleures grâce à des réalisateurs de talent tels que Van Dormael ou Cuypers. Sans oublier les acteurs de notre plat pays qui pour d'aucuns arrivent seulement à maturité (Dequenne,, Gillain, Renier Schoenaerts,...)

Écrit par : Raphaël | 29/12/2015

Répondre à ce commentaire

D'accord avec toi, Raphaël !

Très bon film en effet que le premier long d'Antoine Cuypers, " Préjudice ".
Quant au dernier Jaco, c'est, comme chacun de ses métrages, une vraie pépite !

Et rayons comédiens, le cinéma belge n'a décidément rien à envier au cinéma... français, par exemple !

N'hésite pas à consulter nos articles d'aujourd'hui sur les Machins et de demain sur les Magritte, cérémonies qui auront lieu ces mêmes jours, donc.

Écrit par : Jean-Phi | 05/02/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.