01 avril

Le remake du Martyrs de Pascal Laugier ? Ce soir au BIFFF 2016 !

Non, ce n'est pas un poisson d'avril : ils ont osé réaliser un remake du Martyrs de Pascal Laugier ! Ils, ce sont les Américains bien sûr. Les frères Michael et Kevin Goetz pour être précis, à qui l'on doit déjà Scenic Route (Route vers l'enfer) voici trois ans et Mass Transit voici près de 20. C'était en 1998. Nous n'avons pas encore vu le remake des frères Goetz, projeté ce soir à 22h30 au BIFFF (salle 1), mais avions envie, aujourd'hui, de revenir sur l'original. Petite critique du film sorti en 2008 et du DVD distribué dans la foulée.

MARTYRS

Thriller horrifique
Interdit en salles aux moins de 16 ans

LE FILM ****
LE DVD **

Cinéart / Twin Pics – 1h40
De Pascal Laugier (2008)
Avec Morjana Alaoui, Mylène Jampanoï

Nous avons accordé quatre étoiles à ce film parce que dans le genre auquel il appartient – le thriller horrifique –, le long métrage de Pascal Laugier est terriblement bien réalisé. Il n’est donc pas à mettre sous tous les yeux, tant il atteint son but à merveille : choquer le spectateur comme jamais.

Estampillé film le plus traumatisant de ces trente dernières années, Martyrs ne plaira pas seulement aux aficionados de la saga Hostel car il est beaucoup plus intelligent que les films d’Elie Roth. Tandis que le protégé de Quentin Tarantino ne surprend jamais vraiment, le Français Pascal Laugier repousse toujours plus loin les limites de l’insoutenable. En un mot comme en cent : âmes sensibles, s’abstenir.

martyrs 02.jpg


Tantôt adulé par la critique, tantôt démoli par celle-ci, Martyrs donne à voir la descente aux enfers de deux femmes unies par une amitiés sans faille. Il marquera sans doute pendant de longues années encore le film d’horreur français et mondial. Méliès d’Argent du Meilleur film européen, le deuxième film de Laugier est produit par Richard Grandpierre, qui était déjà derrière l’Irréversible de Gaspar Noé (qui avait fait scandale à Cannes en 2002).

Le DVD n’offre malheureusement pas d’autre bonus que la bande-annonce du métrage. Une interview du réalisateur nous expliquant ses motivations quant à son choix de réaliser un film si singulier au parti pris extrême et des entretiens avec les deux actrices principales n’auraient pourtant pas étés de trop.


Bon film ce soir au BIFFF si vous en êtes et excellente suite de Festival à tous !

Jean-Philippe Thiriart

09:04 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de DVDs, Critiques de films, Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bifff, martyrs, pascal, laugier, goetz | |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.