08 mars

L'Offscreen Film Festival fête son 10e anniversaire !

Ce soir, la 10e édition du Offscreen sera lancée ! Pour se clôturer le dimanche 26 mars.
Ce festival si particulier se déroule donc sur près de 3 semaines avec une programmation aussi variée que les années précédentes.
Le Offscreen se présente lui-même comme le Festival des films cultes d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Durant les neuf volets précédents, il aura permis de revoir sur grand écran les films ayant fait date dans l’histoire du cinéma de genre mais aussi de mettre à l’honneur les films plus contemporains à travers différentes thématiques et focus.

01.jpg
L'Offscreen Film Festival, c'est du 8 au 26 mars !


Et, qu'on se rassure, ce n’est pas pour le 10e volet que la politique a changé.
Les amateurs de cinéma bien barré en prendront en effet encore pour leur grade !
Le Festival s'ouvre avec ce qui constitue probablement l'un des évènements cinématographiques franco-belges de l'année : la projection de Grave, de Julia Ducournau. On y suivra l'histoire de Justine, élevée dans une famille strictement végétarienne, qui verra sa vie basculer lors d'un bizutage de son école vétérinaire durant lequel elle sera forcée de manger... de la viande. À partir de là, les pulsions incompressibles iront bon train.

02.jpeg
Le film-événement Grave ouvrira le Festival ce 8 mars !


Au cours de ces deux semaines et demi, la part belle sera également faite aux bandes « rock'n'roll » avec le focus Apocalypse 69, qui permettra de revoir des films comme Easy Rider, fleuron du road movie biker, ou encore Gimme Shelter, relatant l'histoire du célèbre concert des Rolling Stones durant lequel un jeune noir fut abattu par des Hells Angels assurant la sécurité de l'évènement.

Et comme le festival se nourrit de séries B, Z mais aussi X, le réalisateur Stephen Sayadian sera l'un des invités spéciaux de cette 10e édition. Fort d'une brillante carrière avec Hustler, le sieur abordera également sa carrière cinématographique, avec une attention particulière sur Café Flesh lors d'une séance-débat accessible gratuitement au public.

03.jpg
Le Café Flesh de Stephen Sayadian ravira plus d'un Festivalier !


Enfin, mais ce n'est bien sûr pas tout, l'Offscreen offrira un chapitre axé sur les contes tchécoslovaques où seront diffusées des œuvres peu connues mais particulièrement dignes d'intérêt comme Three Nuts For Cinderella, Passage et son univers kafkaïen, The Cat Who Wore Sunglasses, ou encore The Cremator, où un propriétaire de crématorium use de tous les moyens pour faire tourner ses fours.

04.jpg
L'Offscreen sera aussi décentralisé, à Liège notamment


Bref, une programmation tellement riche en films anticonformistes et originaux que tout un chacun pourra y trouver son bonheur.
Le tout dans plusieurs lieux emblématiques : le Nova, bien sûr, mais aussi la Cinematek, Bozar et le cinéma RITCS.
Notez enfin que le Festival se décentralisera dans de nombreux lieux dont le cinéma liégeois Sauvenière, du 18 au 25 mars !

Pour plus d'infos sur le Festival, direction offscreen.be !

Guillaume Triplet et Jean-Philippe Thiriart

13:12 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : offscreen, film, festival, cinéma, genre, barré, z, x | |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.