13 avril

WHAT IFFF… Chapitre septième - « Reality is wrong. BIFFF is for real. »

Rêve prémonitoire, abus de psychotropes bio ou délire paranoïaque, le sang coulera lors de cette 35e édition du BIFFF. Qui ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Il nous reste quelques jours pour le découvrir…

 

gardiennage, sécurité, milice, Ils font partie du paysage, mais nous passons à côté d’eux sans les voir. Ils nous obligent à révéler les secrets intimes enfouis au fond de nos poches et de nos sacs et nous les leur exposons sans pudeur. Ils nous scannent de la tête aux pieds sans que nous levions le petit doigt. " Ils ", ces êtres anonymes à l’uniforme paramilitaire, qui gardent toutes les entrées du BIFFF, pourraient très bien décider pour changer de boucler toutes les issues… Dans cette éventualité, quelles seraient nos chances de nous en sortir ?

 

Même si le récent reportage de " Question à la une " de la RTB sur les sociétés de gardiennage a de quoi nous rassurer, les statistiques annoncées devraient plutôt avoir tendance à inquiéter : quatre à cinq sociétés de gardiennage détiennent 80% du marché en Belgique… Bien entendu, de grosses sociétés internationales ayant pignon sur rue. Mais qui tire les ficelles à l’échelon final ? Dans les théories du complot des consortiums privés, si chères aux films d’anticipation, les sociétés de gardiennage ne sont pas loin des marches du podium généralement monopolisées par les traditionnelles banques, sociétés d’assurance et autres groupes pharmaceutiques ou technologiques.

 

Heureusement, la réalité ne dépasse jamais la fiction ! Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles en Ciné 2. Pas la peine d’effectuer un sondage sous ce post pour savoir que vous vous sentez en parfaite sécurité. En tout cas jusqu’à ce que l’impensable survienne. Bon(s) film(s) !

 

"WHAT IFFF…",

une journalistico-fiction de Serge Adeline

Les commentaires sont fermés.