26 août

LA TOUR SOMBRE, loin d'être clair

De Nikolaj Arcel (D'après la saga littéraire de Stephen King)
Avec Idris Elba, Matthew McConaughey, Tom Taylor
Fantastique
1h35

Cote : *

01.jpg


La Tour sombre est un film de Nikolaj Arcel. Le réalisateur, connu pour son scénario du film Millénium en 2009, offre ici une réalisation plutôt moyenne. L’histoire se base sur la série de huit romans de Stephen King. Il est bien évidemment toujours délicat de s’attaquer à la réalisation d’un film en se basant sur les romans d’un écrivain au succès incontestable.

Les acteurs principaux sont Idris Elba (Prometheus, Thor, Mandela : un long chemin vers la liberté) et Matthew Mcconaughey (Interstellar, Le Loup de Wall Street). Leur jeu, bien qu'assez bon, ne permet pas de relever le niveau du film - moyen - à celui qu'on aurait pu espérer.

02.jpg


Lorsqu'on lit les livres de Stephen King, on est directement plongé dans une ambiance sombre et on ressent une certaine tension. Ici, cette tension n’est pas assez perceptible et la noirceur du film n’est pas assez proche de celle des livres. On a par moment envie de croire à l’histoire mais des effets spéciaux grotesques viennent parfois nous en empêcher.

La seule évolution intéressante dans le fil de l’histoire est celle du Pistolero (Idris Elba). On sent en lui une réelle interrogation sur sa capacité à influencer son monde. C’est sans doute l’élément le plus réussi du scénario mais c’est sans doute un peu trop faible pour emmener tous les spectateurs avec soi.

03.jpg


De plus, certaines scènes sont inexpliquées et même inexplicables. On ne parvient pas dès lors pas à comprendre leur intérêt dans ce film. Elles n’aident ni l’évolution de l’histoire ni celle des personnages et laissent donc le spectateur perplexe sur leur utilité.

On ne saurait pas réellement vous conseiller d’aller voir ce film mais plutôt de vous limiter aux huit livres de Stephen King sur La Tour sombre. Si, par contre, vous souhaitez absolument voir des adaptations de romans de Stephen King, Shining et La ligne verte sont d’un tout autre calibre et vieillissent très bien.

Raphaël Pieters

08:27 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la, tour, sombre, stephen, king, matthew, mcconaughey, idris, elba, dark, tower | |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.