08 nov.

Interview de Thierry Klifa, réalisateur de TOUT NOUS SÉPARE

Aujourd’hui, jour de la sortie dans les salles belges et françaises de Tout nous sépare - le dernier Thierry Klifa - nous vous proposons un entretien avec ce dernier, réalisé voici un mois lors de sa venue au Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF).

Tombé en amour avec le cinéma à l’âge de cinq ans, Thierry Klifa nous parle d’abord de son parcours de journaliste au magazine spécialisé Studio devenu, dix ans plus tard, réalisateur. Il explique avoir appris la vie à travers les films, et les cinématographies de Truffaut, Sautet, Téchiné, Demy et Pialat.

Un court et quatre longs métrages plus tard, il évoque sa tendresse et son admiration pour la grande Catherine Deneuve, première actrice qu’il a aimée, dans les films de Jacques Demy et Maurice Pialat. Une comédienne sans laquelle il nous confie ne plus pouvoir faire un film. Le scénario de Tout nous sépare, métrage dans lequel elle s’est impliquée dès le début en faisant montre d’une grande fidélité, a d’ailleurs été réécrit en fonction d’elle.


« Si la vie est telle qu’au cinéma, elle vaut la peine d’être vécue ! » Thierry Klifa


Thierry Klifa nous parle de ses acteurs, de Diane Krueger, « la fille de cinéma de Deneuve qui lui ressemble le plus », de Nicolas Duvauchelle et de Nekfeu, qui interprète ici son premier rôle au cinéma.

L’entretien se poursuit avec un focus sur l’importance de la musique du film, signée par l’impressionnant Gustavo Santaolalla, auteur de celles de Gravity, Babel ou encore Le Secret de Brokeback Mountain, entre autres.

FIFF 2017 09 30_Tout nous sépare_Nicolas Duvauchelle_Nekfeu_Thierry Klifa.JPG
Nicolas Duvauchelle, Nekfeu et Thierry Klifa au FIFF
Copyright Sylvie Cujas


Celui qui aurait adoré diriger Romy Schneider et sa désormais actrice fétiche – comprenez Catherine Deneuve -, s’il avait été cinéaste dans les années soixante nous confiera enfin qu’il espère vivement que son film ne sera pas enfermé dans un genre unique, le présentant, lui, comme un thriller teinté de mélo mais aussi un thriller, proposant plusieurs entrées cinéphiliques.

Tout nous sépare, c’est la proposition de cinéma du rapprochement de mondes et d’êtres différents qu’adresse Thierry Klifa au spectateur.

FB.png
Catherine Deneuve et Nekfeu sont à l'affiche de Tout nous sépare

 

N’hésitez pas à découvrir sur notre compte Instagram - @encinemascope - nos photos estampillées Tout nous sépare au FIFF, et FIFF et cinéma, bien sûr, plus généralement !

U
n grand merci à l’attachée de presse belge du film – Maud Nicolas – d’avoir rendu possible cet entretien très agréable avec un metteur en scène qui ne l’est pas moins !

Merci, aussi, à l’attachée de presse du Festival, Marie-France Dupagne !

Jean-Philippe Thiriart

Les commentaires sont fermés.