13 déc.

THE PARTY, des performances d’acteurs au service d’un huis-clos brillant

De Sally Potter
Avec Patricia Clarkson, Bruno Ganz, Kristin Scott Thomas, Timothy Spall, Cillian Murphy
Comédie dramatique
1h11

Cote : ***

the,party,sally,potter,kristin,scott,thomas,timothy,spall,bruno,ganz,cillian,murphy


On doit à la réalisatrice londonienne Sally Potter The Tango Lesson (La leçon de tango) en 1997 et The Man who cried (Les larmes d’un homme) en 2000. Elle a également dirigé, dès 2007, le Carmen de Bizet, production de l’English National Opera au London Coliseum dès 2007.

The Party se déroule dans la capitale anglaise. Janet, la cinquantaine bien entamée, vient d’être nommée ministre de la santé. Afin de fêter sa nomination, son mari Bill et elle réunissent quelques amis pour un dîner. Mais ce monsieur fera une révélation qui choquera l’ensemble des invités et remettra en question toutes leurs idées politiques, économiques et sociales. Les convives seront-ils capables de sortir sans heurt de ce dîner qui s’apparentait pourtant à une fête ?

the,party,sally,potter,kristin,scott,thomas,timothy,spall,bruno,ganz,cillian,murphy


Les acteurs sont magistraux. On ne présente plus Kristin Scott Thomas, à la carrière remarquable. Mais le casting ne s’arrête pas à cette icône du cinéma franco-anglais. On retrouve en effet à ses côtés Bruno Ganz (La chute), Timothy Spall (inoubliable Peter Pettigrow dans Harry Potter), Cillian Murphy (Inception, de Nolan - réalisateur qui en fit aussi son Epouvantail dans la franchise Batman) ou encore Patricia Clarkson (La ligne verte ou Shutter Island). Ces comédiens et leur jeu rendent ce huis-clos fort captivant.

the,party,sally,potter,kristin,scott,thomas,timothy,spall,bruno,ganz,cillian,murphy
L'équipe du film sur le red carpet de la Berlinale 2017


L’ensemble du film se déroule dans une poignée de mètres carrés, tel une pièce de théâtre. On voyage toutefois ici à travers le temps et l’espace grâce à la performance des comédiens de The Party. Les sujets abordés sont délicats et les situations, bien que très inconfortables, prêtent par moments à rire. Mais à rire jaune. On sent ainsi la situation devenir hors de contrôle et tragique sans toutefois pouvoir imaginer où cela va mener l’ensemble des personnages. Pour un grand final tout à fait inattendu.


La réalisatrice propose une mise en scène pour le moins intéressante. Avec des pièces de la maison utilisées à bon escient. Ce qui permet de passer très facilement de l’une à l’autre sans perdre le fil de l’histoire. Mais la grande force de ce film, comme de tout huis-clos, réside donc dans la justesse avec laquelle les interprètes des rôles assignés par Sally Potter jouent des partitions qui leur correspondent. Les dialogues qu’elle met dans leur bouche sont truculents et apportent à ce film un
caractère raffiné indéniable.

Raphaël Pieters et Jean-Philippe Thiriart

08:13 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : the, party, sally, potter, kristin, scott, thomas, timothy, spall, bruno, ganz, cillian, murphy | |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.