02 mars

AU REVOIR LÀ-HAUT, ave les César

au,revoir,la,haut,albert,dupontel,arestrup,lafitte,nahuel,perez,biscayart,cesar,2018


Nous avions remarqué le potentiel de Au-revoir là-haut lors de sa sortie en salles et avons décidé de vous en parler aujourd’hui car il apparait comme l’un des favoris de la 43e Cérémonie des César. Celle-ci se déroulera ce vendredi soir et sera diffusée en direct et en clair sur Canal+ à partir de 21 heures. Le film réalisé par Albert Dupontel et ses acteurs sont en effet nominés dans la plupart des catégories : meilleur film, meilleur acteur (Albert Dupontel), meilleure actrice dans un second rôle (Mélanie Thierry), meilleur acteur dans un second rôle (Niels Arestrup et Laurent Lafitte), meilleure réalisation, meilleure adaptation, meilleure musique originale, meilleur son, meilleur montage, meilleure photographie, meilleurs décors et meilleurs costumes. Sans compter qu’un autre acteur principal du film, Nahuel Pérez Biscayart, est en lice pour briguer le César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans 120 battements par minute de Robin Campillo.

au,revoir,la,haut,albert,dupontel,arestrup,lafitte,nahuel,perez,biscayart,cesar,2018


Au revoir là-haut
est une adaptation du roman du même nom de Pierre Lemaître, qui reçut de nombreux prix en 2013 dont le plus médiatisé et l’un des plus prestigieux : le prix Goncourt.
Tout commence au Maroc en 1920, lorsqu’Albert Maillard est interrogé par un officier de la gendarmerie française. Il raconte alors la fin de la première guerre mondiale et sa rencontre dans les tranchées avec Edouard Péricourt, fils d’un riche Parisien, qui n’a jamais entretenu de bonnes relations avec son paternel. Alors que l’armistice approche et que l’ordre de rester sur ses positions est donné, le lieutenant d’Aulnay-Pradelle décide de ne pas suivre ses supérieurs hiérarchiques et ordonne à ses soldats de charger. Edouard en sort défiguré par des éclats d’obus. Au sortir de la guerre, les deux compagnons de tranchée décideront de monter une opération d’escroquerie dans le but de faire tomber les responsables de leurs malheurs.

au,revoir,la,haut,albert,dupontel,arestrup,lafitte,nahuel,perez,biscayart,cesar,2018


Les acteurs apportent chacun de la finesse au film. Si on ne présente plus Albert Dupontel, Niels Arestrup et Laurent Lafitte, Nauel Pérez Biscayart n’est pas encore connu du grand public. Ce jeune Argentin joue le rôle d’Edouard Péricourt avec beaucoup de talent. Nous comprenons aisément pourquoi il est en lice pour le César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans 120 battements par minute. Mais Au revoir là-haut ne s’arrête pas au jeu de ses acteurs, les musiques du film sont elles aussi remarquables. Par ailleurs, les costumes sont d’une grande originalité et certains auraient indubitablement leur place au carnaval de Venise. Enfin, ce qui fait la principale force de ce film est sans nul doute l’histoire à la fois vibrante, poignante et tragique qu’il nous raconte.

Raphaël Pieters

08:01 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : au, revoir, la, haut, albert, dupontel, arestrup, lafitte, nahuel, perez, biscayart, cesar, 2018 | |  Facebook | |  Imprimer |