09 avril

Ils ne lui seront plus HOSTILES de sitôt

Deuxième semaine cinéma pour le film Hostiles, dont nous avons choisi de vous parler aujourd’hui. Scott Cooper réalise ici son quatrième film, certainement le plus abouti. Il avait déjà signé le très bon drame Strictly Criminal. Il s’attaque ici à un genre fort différent : le western.

hostiles,western,christian,bale,scott,cooper,rosamund,pike,strictly,criminal,wes,studi,danse,avec,les,loups


Et le résultat est tout bonnement époustouflant. Les acteurs principaux, Christian Bale et Rosamund Pike, sont au sommet de leur art. Certains penseront certainement à un simple copier-coller du très bon 3h10 pour Yuma mais force est de constater que ce western fait bien plus que lui arriver à la cheville. De plus, il convient de constater que les très bons westerns actuels sont rares alors que les films estampillés DC Comics et Marvel et autres films de super héros n’ont jamais été aussi nombreux.

L’histoire débute par une mission confiée à un gradé de l’armée américaine (Christian Bale). Il devra escorter un chef indien mourant (Wes Studi, vu dans Danse avec les Loups, Le dernier des Mohicans et Geronimo) alors qu’il s’est toujours battu contre ce chef des Cheyennes. Dans leur périple, ils seront rapidement rejoints par Rosalie Quaid (Rosamund Pike) dont la famille a été massacrée par des Indiens Comanches, ennemis jurés des Cheyennes. Les quelques hommes chargés de l’escorte seront rapidement forcés d’écouter les conseils des Cheyennes afin de faire face aux dangers qui les menacent tous.

hostiles,western,christian,bale,scott,cooper,rosamund,pike,strictly,criminal,wes,studi,danse,avec,les,loups


Si le jeu des acteurs est grandiose, c’est surtout les différents rebondissements de l’histoire qui en marqueront plus d’un. Le réalisateur n’a pas peur de montrer une image peu envieuse de l’Amérique de l’époque au niveau des préjugés et de la suprématie des blancs sur les autres peuplades qui habitaient pourtant le Nouveau Monde bien avant l’arrivée des premiers colons.

Le metteur en scène reste dans le western d’un bout à l’autre de son film sans s’entourer des autres genres. Mais cette volonté de ne pas s’éparpiller permet sans nul doute au spectateur de ne jamais perdre le fil conducteur de l’histoire. Le convoi formé d’Indiens et d’Américains pure souche peut apparaître comme externe ou en marge de la société mais cette alliance entre deux communautés qui jadis se détestaient est sans doute un exemple à suivre pour continuer à avancer face aux vrais dangers qui guettent.


Il s’agit sans nul doute à nos yeux du meilleur western de ces dix dernières années.

Raphaël Pieters

12:28 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films, Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hostiles, western, christian, bale, scott, cooper, rosamund, pike, strictly, criminal, wes, studi, danse, avec, les, loups | |  Facebook | |  Imprimer |

Écrire un commentaire