23 Juil.

Coup de projecteur sur le palmarès des Magritte 2017 et... 10 DVD à gagner !

La 7e édition des Magritte du 7e Art s'est tenue ce samedi au Square, à Bruxelles, où le tapis bleu a été déroulé avec faste pour les acteurs de la profession.

Au palmarès, un grand gagnant : Bouli Lanners et son très beau Les premiers, les derniers. Meilleurs film et réalisateur pour le sympathique Liégeois, mais aussi Meilleurs acteur dans un second rôle pour l'hyper talentueux David Murgia, décors (Paul Rouschop) et costumes (Élise Ancion). Cette dernière, costumière coutumière de tous les films de Bouli, avait cosigné avec lui le scénario de son film précédent : Les Géants, lauréat de cinq Magritte également voici cinq ans !

_DSC5438.JPG
Bouli Lanners, grand gagnant des Magritte 2017


Et quelques beaux deuxièmes :

- Keeper : Meilleurs premier film (Guillaume Senez) et montage (Julie Brenta) ainsi que Meilleure actrice dans un second rôle (Catherine Salée),

- Parasol : Meilleure musique originale (Cyrille de Haes et Manuel Roland) et meilleure image (le génial Olivier Boonjing),

- La tortue rouge, qui signe un sans-faute avec deux Magritte pour deux nominations (Meilleur film étranger en coproduction  pour Léon Perahia et Belvision, et Meilleur son pour Matthieu Michaux) et...

_DSC5404.JPG
Jean-Jacques Rausin, sacré Meilleur acteur


- Je me tue à le dire, bien sûr ! Le film des amis Xavier Seron (auteur du Meilleur scénario) et Jean-Jacques Rausin (élu Meilleur acteur) en aura en effet lui-aussi séduit plus d'un. Ajoutons que le même Xavier Seron a également remporté un autre Magritte, avec son ami et coréalisateur Méryl Fortunat-Rossi cette fois. Et ce pour la deuxième année d'affilée. Leur chaud chaud chaud Plombier succédant à son grand frère L'Ours Noir sur la liste des lauréats du Magritte du Meilleur court métrage.

_DSC5355.JPG
Avec les réals du Meilleur court métrage : Xavier Seron et Méryl Fortunat-Rossi


Grands oubliés : L'économie du couple et Black. Nominés respectivement cinq et quatre fois cette année, le film de Joachim Lafosse et celui du duo flamand Adil El-Arbi - Bilall Fallah auraient sans doute mérité mieux.


Je me tue à le dire : 10 DVD à gagner !

Pour bien continuer l'année, nous vous offrons 10 DVD de Je me tue à le dire avec la complicité d'Universcine.be.
Le superbe premier film du Belge Xavier Seron, nominé pas moins de 7 fois aux Magritte du cinéma.

Avec, en suppléments, des entretiens avec le réalisateur et son acteur, et les courts métrages Mauvaise Lune et L'Ours Noir, coréalisés par Xavier et Méryl Fortunat-
Rossi comme précisé plus haut.

magritte,cinema,belge,bouli,lanners,rausin,concours,dvd


Pour gagner, rien de plus simple !

Envoyez un e-mail à jeanphilippe.thiriartATgmail.com dans lequel vous précisez en une ou deux phrases pourquoi c'est... VOUS qui devez recevoir ce bel objet, ainsi que vos coordonnées postales.

Les gagnants ? Les auteurs des dix mails les plus convaincants

À vos claviers : clôture du concours ce vendredi 10 février à minuit.

Bons films belges et bonne chance à toutes et à tous !


Jean-Philippe Thiriart

magritte,cinema,belge,bouli,lanners,rausin,concours,dvd


Le détournement En cinémascopien de l'affiche du film de Kubrick et le visuel du concours sont l'oeuvre du graphiste Antoine Leroy, les photos illustrant l'article, celles de Sandrine David !

23 Juil.

Rétro Corée, critiques de The Chaser et Old Boy et un deuxième gagnant au BIFFF !

Ce lundi 13 avril, est programmé au BIFFF le deuxième des trois films coréens de la rétro consacrée au pays du matin frais. The Chaser, réalisé par Hong-Jin Na en 2008, sera projeté en salle Ciné 3 à 16h30. Le retour sur la crème de la production sud-coréenne se clôturera avec la diffusion de The Housemaid, le jeudi 16 avril prochain, same time, same place. Aujourd'hui, au menu d'En cinémascope : deux critiques condensées de The Chaser, forcément, mais aussi de Old Boy, film qui nous avait durablement marqué lors de sa sortie en salles en 2003.

Nous vous proposons ensuite de découvrir le nom du deuxième gagnant de notre concours organisé en partenariat avec le BIFFF. Ainsi que l'excellente réponse à notre question de sélection !

the-chaser3.jpg
La superbe affiche de The Chaser


The Chaser

The Chaser raconte la recherche d’une prostituée, victime d’un tueur, par son proxénète, un ex-détective. Il part à sa recherche car il estime qu’elle est toujours en vie. L’esthétique est souvent léchée dans les films coréens. The Chaser n’échappe pas à la règle. La lumière et le cadrage y sont splendides. L’intrigue est très originale. Quant au rythme, il alterne entre l’haletant et le tranquille. Le film est bourré de suspense et d’action, sans laisser le spectateur en reste en matière d’émotions.

Et pour couronner le tout, le film est superbement réalisé. Na Hong-jin maîtrise en effet son sujet de A à Z alors qu’il s’agit seulement… de son premier long métrage ! Rien d’étonnant dès lors à ce qu’il ait fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes en 2008.

 

oldboy.jpg
Choi Min-sik est percutant dans le magnifique Old Boy

 

Old Boy

Le film à ne pas rater par excellence. Vous avez aimé Kill Bill Volume 1 ? Vous adorerez le Old Boy de Park Chan-wook ! Ce film est jouissif au possible. D’une grande violence, ce film n’est pas à mettre sous tous les yeux. Deuxième volet de la trilogie du réalisateur sur le thème de la vengeance, Old Boy a remporté en 2004 le Grand Prix au Festival de Cannes. Méritant tellement plus la Palme d’Or que le très bon Fahrenheit 9/11 de Michael Moore, ce film est servi par un scénario en béton clos par un final dantesque, et par un acteur au sommet de son art en la personne de Choi Min-shik, qui avait déjà brillé dans le film Ivre de femmes et de peinture.

 

theninjawaroftorakage-6.jpg
The Ninja War of Torakage, film visionné hier par notre deuxième gagnant

 

Le BIFFF, LE Festival incontournable du film de genre ?

À cette question, Damien Clin, deuxième gagnant de notre concours, répond... ceci :

« PARRRRRRCE QUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE...
Le BIFFF est un festival de malade. Il suffit d'y aller et de se promener dans les lieux pour comprendre que c'est unique. Rien qu'y être, boire une bière, regarder et parler avec les gens est un plaisir. Les gens sont heureux et souriants.
Amateur de film d'horreur depuis mes 8 ans, j'ai découvert le BIFFF il y a 10 ans et ce fut la révélation, la caverne d'Ali Baba.
C'est le seul endroit ou l'on peut hurler et parler pendant un film. On ne sait jamais comment on va ressortir de la salle. Les films d'auteur peuvent devenir ennuyeux et les navets, des chefs-d'œuvre, seulement grâce à l'énergie du public.
Le seul point négatif est qu'au bout de 2 semaines, la fatigue est lourde et c'est très compliqué de revenir au monde réel.
Longue vie au BIFFF ! »

Damien a remporté deux places pour la Midnight X-treme de ce matin : The Ninja War of Torakage.

Bravo à lui !

09:45 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Concours, Critiques de films, Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bifff, chaser, old, boy, park, chan, wook | |  Facebook | |  Imprimer |

23 Juil.

Rétro Corée au BIFFF, interview du réal de Haemoo et un gagnant, un !

Avait lieu hier au BIFFF, dans le cadre de la compétition thrillers, la projection du film coréen Haemoo, choisi pour représenter la Corée du Sud lors des Oscar 2015. Belle découverte que ce film réalisé par Shim Sung-bo, le scénariste de Memories of Murder. Un Memories of Murder que le Festival projettera aujourd'hui à 15h30 en salle Ciné 3 dans le cadre de sa rétrospective sur le cinéma coréen. Nous avons rencontré Shim Sung-bo lors de la réception qui était notamment donnée en son honneur hier soir au BIFFF. Entretien.

bifff,festival,film,fantastique,corée,haemoo
Shim Sung-bo

Était-ce un choix délibéré de votre part de construire le film en deux temps, à savoir installer l'histoire de manière très progressive lors de la première heure pour enchainer sur une seconde partie à l'intensité bien plus élevée ?

Je pense que vous faites là une bonne remarque. Il faut en réalité savoir que la pièce originale a déjà un rythme proche de celui du film et je ne voulais pas perdre son charme (NdA : Haemoo est adapté d'une pièce de théâtre qui traitait, elle, d'un fait divers). Même s'il y avait malgré tout d'autres options, c'est celle-là que nous avons choisie.

Comment présenteriez-vous votre cinéma et le cinéma sud-coréen en général ?

Je dirais que je suis un grand cinéphile qui bosse dans un grenier avec des copains pour créer des films qui, peut-être plus tard, influenceront d'autres cinéastes. Et concernant l'ensemble du cinéma sud-coréen, je mettrais en avant le fait que nous sommes capables de faire des films en passant au-dessus des difficultés sociales et financières.

bifff,festival,film,fantastique,corée,haemoo
Haemoo, thriller coréen réalisé par le scénariste de...


Pour en revenir à Haemoo, quelles ont été les conditions de tournage ? La majorité du film se passe sur un bateau. Je suppose qu'une partie du film a été tourné en conditions réelles tandis que l'autre a été réalisée en studio...

On a en fait utilisé un peu de tout. Il y a certaines parties qu'on a pu tourner en mer et d'autres, en studio, avec le bateau reconstitué. Nous avons également fait appel aux CGI (NdA : les Computer-Generated Imagery ou images de synthèse) mais pas énormément. Ceux-ci ont été utilisés quand on se heurtait à certaines limites dans les autres manières de tourner. Comme par exemple lorsque je voulais rendre certains effets de vagues originaux.

Cette année, le BIFFF propose un hommage au cinéma coréen avec entre autres la projection de The Chaser le 13 avril (à 16h30 en salle Ciné 3). Si vous deviez sensibiliser les spectateurs au cinéma coréen, que leur diriez-vous ?

Quand on regarde ce genre de thriller, que ce soit The Chaser ou Old Boy, on oublie le temps l'espace du film. Je veux dire par là que les montages sont tellement bien faits qu'on ne peut se concentrer que sur le film et qu'on en oublie le reste. En outre, un film comme Old Boy, par exemple, traite de la condition humaine et de ses fondamentaux.

Un dernier mot pour inviter les visiteur d'En cinémascope à venir au BIFFF ?

Ce festival est unique car il est vraiment différent des autres. Les visiteurs d'En cinémascope doivent donc s'y rendre absolument !

 

bifff,festival,film,fantastique,corée,haemoo
... Memories of Murder !

Un gagnant, un !

Le premier gagnant de notre concours BIFFF & En cinémascope est Pierre de Penaranda. Il remporte deux places pour la Midnight X-treme de ce soir :
México Barbaro.

Pour Pierre, le BIFFF est LE Festival incontournable parce que... :

« Ce festival est incontournable de par son ambiance particulière, l'humour en salle de projection et surtout grâce à sa sélection de films très variés.
C'est vraiment un super endroit ! De plus, comme je n'ai plus été au cinéma depuis longtemps, ça me ferait plaisir d'y aller et de faire une surprise à ma copine par la même occasion ! ».

Bravo à lui !

12:00 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Concours, Interviews, Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bifff, festival, film, fantastique, corée, haemoo | |  Facebook | |  Imprimer |

23 Juil.

Concours BIFFF & En cinémascope: Gagnez vos places !

En cinémascope, en partenariat avec le Festival International du Film Fantastique de Bruxelles (BIFFF), vous propose de remporter 3 x 2 places.

Pour des séances de ces vendredi 10, dimanche 12 et jeudi 16 avril.

Au programme ? Une Midnight X-treme explosive à chaque fois, à 24h30 en salle Ciné 2 !

Soit :
México Bárbaro, le vendredi 10 avril,
The Ninja War of Torakage, le dimanche 12 avril, ou
Wyrmwood: Road of the Dead, le jeudi 16 avril.


bifff,concours,gagner,midnightMéxico Bárbaro ? Ça, c'est un beauuu film !

Pour gagner votre place pour vous et la personne de votre choix, rien de plus simple.

Il vous suffit d'envoyer un email à
jeanphilippe.thiriart@gmail.com en :

- mentionnant pourquoi le BIFFF est LE Festival incontournable du film de genre, et en
- communiquant la séance de votre choix (merci de mentionner vos premier, deuxième et troisième choix pour que nous puissions répondre au mieux à votre demande).

bifff,concours,gagner,midnight
Ça va dégommer sec, avec The Ninja War of Torakage !


Les gagnants seront personnellement avertis par email et invités à retirer leurs deux places.

Bonne chance à tous !

bifff,concours,gagner,midnight
Wyrmwood: Road of the Dead sera servi... saignant !

10:52 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Concours, Divers, Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bifff, concours, gagner, midnight | |  Facebook | |  Imprimer |

23 Juil.

En cinémascope et Fiona Gordon & Dominique Abel

Fiona Gordon & Dominique Abel lèvent leur verre à En cinémascope.

Trois gagnants de notre concours font ensuite part de leurs impressions sur " La Fée ", présenté ce soir-là.
Un concours En cinémascope qui avait permis à une dizaine de spectacteurs de découvrir le film en avant-première à l'Acinapolis.