23 Juil.

Eldorado - 3

23:03 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de DVDs, Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eldorado, bouli, lanners | |  Facebook | |  Imprimer |

Le Premier jour du reste de ta vie

De Rémi Bezançon (2008)
Avec Jacques Gamblin, Zabou Breitman, Déborah François, Marc-André Grondin, Pio Marmaï
Mais aussi Roger Dumas
Et la participation de François-Xavier Demaison, Gilles Lellouche

Comédie dramatique – Environ 1h50

Le film *****
Le DVD **
Le DVD Édition Prestige ****
Le Blu-ray ***

Cinéart / Twin Pics






Césarisé à trois reprises (meilleurs espoir féminin pour Déborah François, espoir masculin pour Marc-André Grondin et montage) en 2009 et nommé pour six autres statuettes (meilleurs film français, réalisateur, acteur pour Jacques Gamblin, jeune espoir masculin pour Pio Marmaï, musique, et scénario original), Le premier jour du reste de ta vie constitue immanquablement un de nos gros coups de cœur de l’année cinéma 2008. Nous l’avons vu trois fois en salles. Autant vous le dire tout de suite, ça ne nous est arrivé qu’en 1988 lors de la sortie du Grand Bleu de Luc Besson et de celle de Kill Bill Volume 1, de Quentin Tarantino, en 2004. Ajoutons quand même à ce duo le chef-d’œuvre qu’est le Old Boy du génie Sud-Coréen qu’est Park Chan-wook, que nous n’avons eu le temps de voir « que » deux fois lors de sa sortie chez nous.


premier,jour,reste,ta,vie,remi,bezancon

Le premier jour du reste de ta vie, un de nos coups de cœur de 2008


Mais revenons à nos moutons : Le premier jour du reste de ta vie, du jeune réalisateur français Rémi Bezançon (36 ans lors du tournage du film mais d’une maturité impressionnante dans sa manière de traiter le propos de celui-ci). Le film raconte cinq jours de la vie d’une famille de cinq personnes, cinq jours plus importants que les autres à partir desquels plus rien ne sera jamais pareil.

« Cette famille, c’est la vôtre » peut-on lire sur l’affiche du métrage. C’est tellement vrai… On vit en effet à travers elle tous ces petits quelque choses de la vie qui n'ont l’air de rien de prime abord mais qui en réalité nous bouleversent en profondeur. Œuvre sur la famille, Le premier jour du reste de ta vie est aussi une réflexion sur le passage dans la vie et les relations que nous nouons lors de celle-ci. Une des grandes forces du deuxième film de Bezançon est de permettre au spectateur de ressentir ce qu’il nous livre de façon très différente en fonction de notre histoire personnelle. Il lui donne en outre l’opportunité de s’identifier à chacun des personnages, aussi différents soient-ils, aucun acteur n’en éclipsant un autre.

premier,jour,reste,ta,vie,remi,bezancon


Scénario (Bezançon maîtrise son sujet de A à Z, il sait exactement où il veut aller et entraîne ses acteurs dans son sillage, tout étant très construit) et dialogues très justes, et mise en scène instinctive, voilà résumées les deux grandes forces du travail de Bezançon.

Déborah François apporte la réponse à la question de savoir si le film est une comédie ou un drame. C’est, dit-elle, « un portrait de famille, une comédie à la française, où on rit au début et où on pleure à la fin ».

premier,jour,reste,ta,vie,remi,bezancon

Cette famille, c’est la vôtre


Côtés acteurs, Zabou Breitman « se jette dans son personnage » et forme un très beau couple de cinéma empreint de complémentarité avec Jacques Gamblin, peu loquace mais tellement attendrissant, dont le jeu est à la fois discret et d'un naturel saisissant. Déborah François joue sans doute un de ses derniers si pas son dernier rôle d’adolescente, pleine de fraîcheur comme à l’accoutumée. Moins connu sur notre continent mais véritable star au Québec (on l’a vu dans le C.R.A.Z.Y. du Québécois Jean-Marc Vallée, film sur la famille lui aussi pour lequel il a remporté le Jutra – l’équivalent des César – du meilleur acteur), Marc-André Grondin est très aérien dans son interprétation du frère cadet de la famille. Enfin, insistons sur le brio du travail de Pio Marmaï, qui livre ici sa première prestation dans un long métrage.

premier,jour,reste,ta,vie,remi,bezancon

Déborah François, toujours aussi pétillante


Au rayon des seconds rôles, Roger Dumas crève l’écran dans le rôle du père du personnage interprété par Jacques Gamblin. Apparaissent également Gilles Lellouche mais surtout François Demaison, dont la scène restera à coup sûr dans les mémoires.

Les DVDs et Blu-ray

Vous l’aurez compris, il faut absolument se procurer ce petit bijou. Mais, de grâce, optez pour l’Édition Prestige car la version de base ne comprend pas le moindre bonus. C’est plutôt fâcheux vu la qualité de ceux-ci. Outre les interviews des acteurs (40 min), les commentaires audio du réalisateur et des acteurs, le making of du film, le making of de l’enregistrement des commentaires audio (making ofs réalisés plusieurs mois après la fin du tournage, ce qui permet un certain recul par rapport à celui-ci), les essais de Pio Marmaï, deux films super 8 et la bande annonce, l’Édition Prestige inclut la bande originale du film, signée Sinclair, lequel avait déjà réalisé celle de Ma vie ne l’air, le premier film de Bezançon.

premier,jour,reste,ta,vie,remi,bezancon

Le Québécois Marc-André Grondin est Raph


Le Blu-ray du film ne reprend pas la bande-son. Celle-ci est indispensable si vous avez aimé le long métrage car elle fait partie intégrante du film et confère à celui-ci un rythme impeccable. Soit 16 titres qui permettent de revivre le film de façon différente. Seul bémol concernant cette BO : elle ne dure que 44 minutes et ne reprend pas les titres Summertime, de Janis Joplin, et Perfect Day, de Lou Reed pour n’en citer que deux.

Il n’est reste pas moins que comme le film, le DVD nous touche… en plein cœur !

23:02 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de DVDs, Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : premier, jour, reste, ta, vie, remi, bezancon | |  Facebook | |  Imprimer |

Lettre à Lou

Une lettre d'amour d'un papa à son petit garçon

 

16:03 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de DVDs, Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lettre, a, lou, luc, boland | |  Facebook | |  Imprimer |