23 Juil.

Clôture en force de nos concours au BIFFF : 16 places à gagner !

Nos concours se terminent en force au 35e Festival International du Film Fantastique de Bruxelles (BIFFF).

Avec pas moins de 16 places à gagner pour des films projetés demain, samedi 15 avril, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.


Au menu, trois concours organisés en parallèle sur notre page Facebook !

Pour autant de films, tous asiatiques : un japonais, d'abord et puis deux coréens.

concours,bifff,festival,international,film,fantastique,bruxelles,death,note,sori,prison


Soit 4 x 2 places pour la séance japonaise Death Note: Light Up The New World à 15h30 en salle Ciné 1, avec la complicité du BIFFF.

concours,bifff,festival,international,film,fantastique,bruxelles,death,note,sori,prison


Et 2 x 2 places pour 2 séances de films coréens, avec la complicité du Centre Culturel Coréen de Bruxelles :

- Sori: Voice From The Heart à 16h30 en salle Ciné 2, et

concours,bifff,festival,international,film,fantastique,bruxelles,death,note,sori,prison


- The Prison à 21h30 en salle Ciné 2 toujours, en présence du réalisateur Hyun Na.

concours,bifff,festival,international,film,fantastique,bruxelles,death,note,sori,prison



N
'hésitez pas à :

- liker notre page Facebook,
- vous abonner à notre compte Instagram,
- suivre notre actualité sur Twitter, et
- vous abonner à notre chaîne YouTube !

Bons concours !

Jean-Philippe Thiriart

16:37 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans BIFFF, Concours, Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concours, bifff, festival, international, film, fantastique, bruxelles, death, note, sori, prison | |  Facebook | |  Imprimer |

23 Juil.

Thirst lance la rétro Park Chan-wook au BIFFF !

bifff,festival,international,film,fantastique,bruxelles,park,chan,wook,thirst
Animation haute en couleurs hier soir au BIFFF ! - Copyright Simon Van Cauteren


Le 35e BIFFF a été ouvert avec brio hier soir au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. La présence du maître du cinéma de genre coréen Park Chan-wook sur la scène de la Grande Salle Henri Lebœuf y était pour beaucoup. Après une animation haute en couleurs, le réalisateur d'Old Boy a ouvert le Festival en chanson, tout heureux d'être à Bruxelles et au BIFFF. Il a ensuite été adoubé Chevalier de l'Ordre du Corbeau sous les acclamations enthousiastes des festivaliers.

Cette année, venue de Park Chan-wook oblige, le BIFFF a choisi de régaler les spectateurs d'un cycle de trois films de son nouveau chevalier. Les festivités démarrent dès ce soir à 20 heures dans la salle Ciné 3 avec la projection du vampiresque Thirst pour continuer le mardi 11 avec I Am a Cyborg But That's Okay et se clôturer le mercredi 12 avec Lady Vengeance, même heure, même endroit. Aujourd'hui, on vous parle de ce fameux Thirst, pour vous le recommander chaudement !

bifff,festival,international,film,fantastique,bruxelles,park,chan,wook,thirst
Park Chan-wook adoubé Chevalier de l'Ordre du Corbeau

 

Thirst

De Park Chan-wook (2009)

Avec Song Kang-Ho, Kim Ok-vin, Kim Hae-Sook
Drame, thriller
2h13

Cote : ****

À l’instar de Kim ki-duk, Park Chan-wook est un de ces réalisateurs sud-coréens majeurs dont la seule évocation du nom fait immédiatement penser à une œuvre et à un univers tout à fait singuliers.

Mélange savoureux de comédie noirâtre, d’humour vampiresque et de terreur sanguinolente, Thirst(, ceci est mon sang pour être complet) met en scène un prêtre contaminé suite à une transfusion sanguine d’origine inconnue. L’homme de foi commence alors à subir d'étranges mutations physiques et psychologiques, le faisant notamment succomber pour une ravissante jeune femme…

Le réalisateur a choisi d’aborder le thème du vampire avec beaucoup d’humour. Park Chan-wook revisite ainsi complètement l’image du vampire en la modernisant, ajoutant des valeurs très actuelles au sujet traité.

bifff,festival,international,film,fantastique,bruxelles,park,chan,wook,thirst


Il ne modernise pas dans la technique car nous ne sommes pas en présence d’un vampire qui utilise des armes dernier cri, comme on a pu en voir et comme on en verra encore dans pas mal de superproductions américaines. C’est plutôt une pincée de questionnements très actuels qu’il ajoute à l’ensemble, posant les questions de la religion et de sa place dans la société, ainsi que de la culpabilité. [La] « crise existentielle [du vampire] rappelle que, dans la vie, on peut aspirer au bien, mais une vie totalement bonne est impossible. Tout le monde commet des erreurs, des oublis. »


Avec Thirst, nous sommes en présence d’un montage moins classique que dans les films précédents du réalisateur, tant le nombre d’ellipses est conséquent, entre autres caractéristiques. C’est plus brut, moins léché que ce qu’on a pu voir dans Old Boy et, du coup, cela nous place davantage dans une tradition asiatique que dans ses films précédents, avec toute la poésie caractérisant celle-ci. Thirst s'inscrit dans une certaine continuité de ses films sur la vengeance. Si la musique est assez présente, c’est aux bons moments qu’elle vient parsemer le métrage.

bifff,festival,international,film,fantastique,bruxelles,park,chan,wook,thirst


Soulignons que le film n’est pas pompé par les effets spéciaux. Ce n’est pas la technique qui prime, le jeu d’acteurs étant pour beaucoup dans la réussite de l’entreprise. C’est que Park Chan-wook a pris, depuis le début de sa carrière, la bonne habitude de fort bien caster ses acteurs. Il a cette fois choisi Song Kang-ho (Memories of Murder) pour le rôle principal. Un scénario de qualité, un bien beau jeu d'acteurs, un humour à la fois simple et juste et des personnages complètement déjantés : que demander de plus ?

Présenté en compétition internationale lors du Festival de Cannes 2009, Thirst y a remporté le Prix du Jury. Au terme de l'édition 2010 du BIFFF, le film est retourné en Corée du Sud avec, pour destrier, le Corbeau d’Argent. Il s’agit pour rappel du Prix le plus important remis lors du festival bruxellois, après le Corbeau d’Or. À voir donc !

bifff,festival,international,film,fantastique,bruxelles,park,chan,wook,thirst

 

Amateurs de cinéma de genre coréen ?

Guettez nos deux premiers concours Facebook vous permettant de remporter 2 x 2 places ce vendredi 7 avril au BIFFF pour Luck-Key (14h) et Missing You (21h30) !

Jean-Philippe Thiriart

23 Juil.

Le 35e BIFFF démarre ce soir à Bozar avec 36 séances à gagner !

Plus que quelques heures à attendre avant le début des hostilités...

header FB.jpg


Et quelles hostilités ! Treize jours dédiés au fantastique au sens large. Au cinéma bien sûr, le BIFFF (Festival International du Film Fantastique de Bruxelles) étant avant tout un festival où une multitude de métrages, courts et longs confondus, sont projetés dans des conditions de visionnage idéales. Mais aussi à bien d'autres formes d'arts comme la peinture (2e International Art Contest), la peinture sur toile et la sculpture (ArtBIFFF Expo), les maquillages visage (34e Makeup Contest) et corps (30e International Body Painting Contest), et on en passe (11e Cosplay Contest, Pimp My Chair, etc.).

Le tout dans un lieu magique : le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.

Les amoureux du cinéma de genre vont en prendre plein la vue avec pas moins de 8 films en avant-premières mondiales et 12 en avant-premières européennes. En tout, 118 long-métrages issus de 40 pays différents, dont 13 en compétition internationale seront présentés lors ce cette 35e édition du Festival. Aux côtés de l'internationale, quatre autres compétitions longs-métrages : européenne, 7e Parallèle, Thriller et Prix de la Critique. Et trois compétitions courts-métrages : internationale, européenne et belge.

01.jpg
Le BIFFF ? Du 4 au 16 avril au Palais des Beaux-Arts !

 

Les Cérémonies d'Ouverture et de Clôture

Le BIFFF 35e du nom démarrera en force puisque sa Cérémonie d'Ouverture verra l'adoubement d'un nouveau Chevalier de l'Ordre du Corbeau : Mon-sieur Park Chan-wook. LE maître du cinéma de genre coréen. Nous aurons l'occasion de nous entretenir avec le réalisateur d'Old Boy, dont trois films majeurs seront projetés à Bozar lors de séances gratuites : Thirst, I Am a Cyborg But That's Okay et Lady Vengeance.
Une fois le Festival ouvert, The Girl With All the Gifts sera programmé en salle Ciné 1 et Beyond the Gates en salle Ciné 2.

C'est également de bien belle manière que le BIFFF se clôturera, avec deux gros films le dimanche 16 avril : le dernier Alex de la Iglesia - The Bar - en salle 1, et XX en salle 2, présenté par les organisateurs comme une « anthologie 100% féminine offrant quatre fois plus de frissons que The Invitation et Southbound réunis » !

02.jpg
Spit 'n' Split, de Jérôme Vandewattyne sera projeté le 10 avril

 

À ne pas rater

- les projections du court Cruelle est la nuit (vendredi 7, 15h45, Ciné 3) et du long Spit 'n' Split (lundi 10, 19h, Ciné 2), réalisés par les amis Alan Deprez et Jérôme Vandewattyne,
- le Bal des Vampires (samedi 8, à partir de 23h, Hôtel de la Poste à Tour et Taxis),
- l'adoubement au rang de Chevalier de l'Ordre du Corbeau du réalisateur espagnol Alejandro Amenábar (samedi 8, 20h30, Ciné 1),
- les ZOMBIFFF'LYMPICS et Parade (samedi 15, 11h, Mont des Arts), et la ZOMBIFFF NIGHT (samedi 15, à partir de 21h, Halles Saint-Géry), et
- trois masterclass particulièrement alléchantes : celles consacrées au réalisateur belge Fabrice du Welz (vendredi 7), aux bandes originales de films (mercredi 12), et au duo magique d'auteurs de polars Frank Thilliez - Stéphane Bourgoin (vendredi 14).

KOREAN CULTURAL CENTER LOGO 1.jpg
Le Centre Culturel Coréen de Bruxelles vous offre vos séances !

 

Concours BIFFF : 36 séances à gagner !

Cette année, nous vous offrons pas moins de 36 tickets pour le BIFFF.
Avec une série de concours qui démarre demain soir sur la page Facebook d'En cinémascope.

Soit 4 x 2 places pour la séance Death Note du samedi 15 à 15h30 en salle 1, avec la complicité du BIFFF.

Et 2 x 2 places pour 7 séances de films coréens, avec la complicité du Centre Culturel Coréen de Bruxelles :

- Luck-Key le vendredi 7/4 à 14h
- Missing You le vendredi 7/4 à 21h30
- Tunnel le lundi 10/4 à 20h30
- Bluebeard le jeudi 13/4 à 21h30, en présence de la réalisatrice
- Will You Be There le vendredi 14/4 à 18h, en présence de la réalisatrice
- Sori: Voice From The Heart le samedi 15/4 à 16h30
- The Prison le samedi 15/4 à 21h30, en présence du réalisateur

Plus d'infos sur le Festival sur www.bifff.net

Excellent début de BIFFF à toutes et à tous !

Jean-Philippe Thiriart

17:12 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans BIFFF, Concours, Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bifff, festival, international, film, fantastique, bruxelles, concours, corée | |  Facebook | |  Imprimer |

23 Juil.

Résultats de notre concours « Je me tue à le dire »

Les dix gagnants de notre concours DVD Je me tue à le dire sont :

- Jean-Louis Linchamps de Saint-Gilles,
- Ludovic Depelchin d'Auderghem,
- Catherine Salmon d'Ixelles,
- Nicolas Monfort de Saint-Gilles,
- Charles Hannoteau de Froidchapelle,
- Raphaël Pieters de Jambes,
- Yannick Tassart de Acquin Westbecourt (France),
- Kevin Blommaert de Nivelles,
- Jean-Claude Soetens d'Anderlecht, et
- Danièle Peto de Maransart.

Tous repartent avec un exemplaire de ce bel objet aux bonus alléchants. Félicitations à eux !

je-me-tue-à-le-dire-dvd.jpg



Ils devaient pour rappel nous convaincre que c'était bel et bien eux qui devaient remporter le DVD du film de Xavier Seron.


EXTRAITS CHOISIS...

Mais cher Jean-Philippe, parce que :

1. le Père Noël est une ordure,

2. le Parrain sifflera trois fois,
3. en Suisse, on voit moins Pol en ski,
4. ils ont voté Donald et ils ont eu Dingo,
5. un Bayard d'or est remis a Marion en selle,
6. Divines n'est pas une comédie de Houda Benyamina,
7. le Seigneur vient de rappeler à Lui Monseigneur Lanneau,
8. l'épisode VIII de Star Wars se situe donc entre le III et le IV, et
9. Carmen Maura et Victoria Abril ne bronzent pas à la Costa Gavras.

 

arton44418.jpg

URGENT !!!

Aidez-nous !

La situation est très difficile pour moi et ma femme. Nous venons d'acheter un magnifique appartement et y consacrons beaucoup de temps pour le rendre le plus beau possible.


Malheureusement dans tout ce bonheur extrême, une tache noir persiste au tableau. « NOUS N'AVONS PAS DE LECTEUR DVD ».

Du coup nous n'achetons pas de DVD et sommes pris, de ce fait, dans un cercle vicieux infernal où ne savons pas encore qui des deux sera le premier. L'œuf ou la poule ? Le DVD ou le lecteur ?

Je suis certain que si par le plus beau de hasard nous avons la chance de gager le dvd de Xavier Seron, l'envie sera si intense de voir son premier film que nous ne pourrons que nous procurer au plus vite un lecteur.

Le maléfice sera alors brisé et une nouvelle ère pourra commencer où, de l'œuf ou la poule qui est le premier, enfin nous connaitrons la réponse. Nous pourrons enfin acheter d'autres DVD.

Nous serons alors parfaitement heureux pour passer des soirées cinéma inoubliables dans notre petit chez nous...


J’ai fait la rencontre de Nessy.

Mais tout le monde l’appelle Ciné.


Je l’aime (Ciné, ma) chérie.
Pour la Saint-Valentin, je n’ai que mon amour à lui donner car je n’ai pas d’argent.

J’aurais aimé gagner un VD.
Ou DVD.

Gagner au jeu-concours me permettrait de faire une heureuse et d’éviter de commettre un larcin…

Je me tue à le dire !


Bon en deux mots, pourquoi devrais-je gagner un DVD du film de Xavier Seron ?

C'est très simple, voilà une petite phrase pour vous convaincre :


Il n'y à Rien d'insoluble pour Le Crabe né sous la Mauvaise lune. Il lui suffit de savoir que même L'Ours noir au fond de sa grotte, pendant les 6 mois d'hiver, est un Dreamcatcher.

concours JMTALD - notre gagnant français Yannick Tassart qui, lui aussi, se tue à le dire !.jpg

Notre gagnant français au t-shirt qui... tue !



Je souhaite recevoir le DVD de Je me tue à le dire parce que j’ai adoré ce film et souhaite le faire partager en invitant des amis à le visionner chez moi.

La deuxième raison ,c’est que j’aime beaucoup le cinéma de Xavier Seron (J’ai adoré son court métrage Le plombier vu sur la RTB il y a peu) et le cinéma belge de manière générale.

La troisième raison,c’est que j’ai eu le plaisir de participer au tournage de Je me tue à le dire (bénévolement )et que je suis ravi de voir le succès de ce long métrage un peu partout dans les salles et festivals du monde et que j’estime que cette œuvre a une place toute indiquée dans ma collection.

À très bientôt pour un prochain concours ciné sur En cinémascope !
Dans quelques jours déjà en réalité !

Jean-Philippe Thiriart

 

16:26 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Concours, Critiques de DVDs, Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : concours, dvd, je, me, tue, à, le, dire, xavier, seron | |  Facebook | |  Imprimer |

23 Juil.

Coup de projecteur sur le palmarès des Magritte 2017 et... 10 DVD à gagner !

La 7e édition des Magritte du 7e Art s'est tenue ce samedi au Square, à Bruxelles, où le tapis bleu a été déroulé avec faste pour les acteurs de la profession.

Au palmarès, un grand gagnant : Bouli Lanners et son très beau Les premiers, les derniers. Meilleurs film et réalisateur pour le sympathique Liégeois, mais aussi Meilleurs acteur dans un second rôle pour l'hyper talentueux David Murgia, décors (Paul Rouschop) et costumes (Élise Ancion). Cette dernière, costumière coutumière de tous les films de Bouli, avait cosigné avec lui le scénario de son film précédent : Les Géants, lauréat de cinq Magritte également voici cinq ans !

_DSC5438.JPG
Bouli Lanners, grand gagnant des Magritte 2017


Et quelques beaux deuxièmes :

- Keeper : Meilleurs premier film (Guillaume Senez) et montage (Julie Brenta) ainsi que Meilleure actrice dans un second rôle (Catherine Salée),

- Parasol : Meilleure musique originale (Cyrille de Haes et Manuel Roland) et meilleure image (le génial Olivier Boonjing),

- La tortue rouge, qui signe un sans-faute avec deux Magritte pour deux nominations (Meilleur film étranger en coproduction  pour Léon Perahia et Belvision, et Meilleur son pour Matthieu Michaux) et...

_DSC5404.JPG
Jean-Jacques Rausin, sacré Meilleur acteur


- Je me tue à le dire, bien sûr ! Le film des amis Xavier Seron (auteur du Meilleur scénario) et Jean-Jacques Rausin (élu Meilleur acteur) en aura en effet lui-aussi séduit plus d'un. Ajoutons que le même Xavier Seron a également remporté un autre Magritte, avec son ami et coréalisateur Méryl Fortunat-Rossi cette fois. Et ce pour la deuxième année d'affilée. Leur chaud chaud chaud Plombier succédant à son grand frère L'Ours Noir sur la liste des lauréats du Magritte du Meilleur court métrage.

_DSC5355.JPG
Avec les réals du Meilleur court métrage : Xavier Seron et Méryl Fortunat-Rossi


Grands oubliés : L'économie du couple et Black. Nominés respectivement cinq et quatre fois cette année, le film de Joachim Lafosse et celui du duo flamand Adil El-Arbi - Bilall Fallah auraient sans doute mérité mieux.


Je me tue à le dire : 10 DVD à gagner !

Pour bien continuer l'année, nous vous offrons 10 DVD de Je me tue à le dire avec la complicité d'Universcine.be.
Le superbe premier film du Belge Xavier Seron, nominé pas moins de 7 fois aux Magritte du cinéma.

Avec, en suppléments, des entretiens avec le réalisateur et son acteur, et les courts métrages Mauvaise Lune et L'Ours Noir, coréalisés par Xavier et Méryl Fortunat-
Rossi comme précisé plus haut.

magritte,cinema,belge,bouli,lanners,rausin,concours,dvd


Pour gagner, rien de plus simple !

Envoyez un e-mail à jeanphilippe.thiriartATgmail.com dans lequel vous précisez en une ou deux phrases pourquoi c'est... VOUS qui devez recevoir ce bel objet, ainsi que vos coordonnées postales.

Les gagnants ? Les auteurs des dix mails les plus convaincants

À vos claviers : clôture du concours ce vendredi 10 février à minuit.

Bons films belges et bonne chance à toutes et à tous !


Jean-Philippe Thiriart

magritte,cinema,belge,bouli,lanners,rausin,concours,dvd


Le détournement En cinémascopien de l'affiche du film de Kubrick et le visuel du concours sont l'oeuvre du graphiste Antoine Leroy, les photos illustrant l'article, celles de Sandrine David !