23 Juil.

Le Festival International du Film de Comédie de Liège démarre aujourd’hui !

C’est aujourd’hui, jeudi 7 décembre, que démarre le Festival International du Film de Comédie de Liège (FIFCL). Clap deuxième pour ce festival qui mettra à rude épreuve les zygomatiques des spectateurs. Les festivités prendront fin ce dimanche 10 décembre. Quatre jours de films - longs et courts confondus -, de conférences, de rencontres… de fête !

Pour le dynamique directeur général du FIFCL Adrien François, un festival, c’est une plateforme de rencontres, de diffusion et de promotion. Le comédien belge Jean-Luc Couchard, parrain du Festival, lui a suggéré d’axer sa manifestation autour de la comédie. La Belgique, qui a vu naître les pépites d’humour que sont C’est arrivé près de chez vous, Dikkenek ou encore Les Barons se devait de compter un tel festival de cinéma. Pendant ces quatre jours, le rire sera bien le propre de l’homme et il sera liégeois, à n’en point douter !

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon
Jean-Luc Couchard, Parrain du Festival

Un lien fort avec le Festival Alpe d’Huez

Désireux de voir grandir cette manifestation, le programmateur du Festival Alpe d’Huez, festival lui aussi axé autour du rire, est également devenu celui du FIFCL. Pierre de Gardebosc estime ainsi que le Festival le de Liège a le mérite de défendre la comédie dans un pays et une région où l’humour est une valeur largement reconnue.

Deux jurys, présidés par les comédiens français Gérard Darmon et Edouard Montoute

Les jurys des compétitions longs et courts-métrages seront présidés respectivement par les comédiens français Gérard Darmon (Les Princes, La Cité de la peur) et Edouard Montoute (Femme Fatale, Taxi). Gérard Darmon se verra remettre la Frite de Cristal du Festival en guise de remerciement pour son talent. Ça ne s’invente pas !
Le président Darmon sera entouré de Catherine Jacob (Tatie Danielle, Chez nous), Frédéric Diefenthal (Taxi), Patrick Mille (En équilibre) et Pauline Lefèvre (Voir la mer).

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon

Cérémonies d’Ouverture et de Clôture

Aux commandes des Cérémonies d’Ouverture et de Clôture, deux présentateurs d’exception, Julien Lepers ouvrant un bal que Renaud Rutten fermera. Avec deux fims programmés :

- le court-métrage José de David Mutzenmacher, Alexandre Bouchet et Gaetan Liekens, avec Olivier Nardin (le rappeur et humoriste James Deano), Mourade Zeguendi (Les Barons, Dikkenek), Mounir Ait Hamou (Les Barons) et l’inimitable Kody, et

- le long-métrage Brillantissime de Michèle Laroque, avec le bien beau casting Michèle Laroque, Kad Merad, Françoise Fabian, Gérard Darmon, Rossy De Palma et Pascal Elbe.

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon
Michèle Laroque, réalisatrice du film d'Ouverture

Et un, et deux, et trois invités d’honneur !

Daniel Prévost (Le diner de cons, Pas sur la bouche), Guy Lecluyse (Bienvenue chez les chtis, 36 Quai des orfèvres) et Antoine Duléry (Hommes, Femmes : mode d’emploi, Camping) seront mis à l’honneur par le Festival.

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon

Deux compétitions, cinq Prix

Cinq longs-métrages seront en lice pour l’obtention des Grand Prix du Festival, Prix Spécial du Jury et Prix d’interprétation. S’il ne fallait en pointer que deux, ce seront les films français Garde alternée d’Alexandra Leclère. Avec une très belle distribution : Valérie Bonneton, Didier Bourdon, Isabelle Carré, Josiane Balasko, Laurent Stocker, Hélène Vincent et Michel Vuillermoz. Et Je vais mieux de Jean-Pierre Améris, avec Eric Elmosnino, Ary Abittan et Alice Pol.

Dans la compétition Courts-métrages, 18 films seront donnés à visionner au Jury et aux spectateurs avec, à la clé, deux Prix : Meilleur Court-métrage (Grand Prix du Festival) et Meilleur Scénario (Prix de la Meilleure idée originale). Parmi ces courts, les films belges suivants vaudront le détour :

- Kapitalistis de Pablo Muñoz Gomez, avec Georges Siatidis, Nikolaos Sachas, Wim Willaert et Anne Paulicevich,
- La Station de Patrick Ridremont,
Qui ne dit mot de Stéphane de Groodt, et
Timing de la régionale de l’étape, la Liégeoise Marie Gillain.

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon
George Siatidis dans Kapitalistis, de Pablo Munoz Gomez

Les autres événements du FIFCL

Le vendredi 8 décembre

- « Les secrets du rire pour écrire une bonne comédie », de 9h30 à 13h, et
- la Leçon de doublage par l’asbl Clap, à 14h au cinéma Le Sauvenière.

Le samedi 9 décembre

- « Y-a-t-il un réalisateur de comédie dans la salle ? », de 10h à 12h30 au Pôle Image de Liège,
- la rencontre de KissKissBankBank avec Le FIFCL, à 15h au Théâtre de Liège,
- la conférence Movietown, à 18h30 au Cinéma Palace - Salle 2, et
la conférence « L’importance des liens qui lient l’industrie de la musique et du cinéma », de 18h30 à 19h45.

Plus d’infos : www.fifcl.be

Bon Festival !

Jean-Philippe Thiriart

08:52 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fifcl, festival, international, film, comédie, liège, darmon, prévost, laroque, bourdon | |  Facebook | |  Imprimer |

23 Juil.

Projection de ROSETTA ce 14 novembre à Flagey – 9 Interviews autour des films des Frères Dardenne

Ce mardi 14 novembre (en présence des réalisateurs Jean-Pierre et Luc Dardenne) et à cinq autres dates (du mardi 21 au jeudi 30 novembre), Rosetta sera projeté à Flagey. Ce mardi donc d’abord, au Studio 1, avec au préalable un Grand entretien avec les Frères à 18h. Du 21 au 30 novembre ensuite, au Studio 5 cette fois.

rosetta,frères,dardenne,luc,jean,pierre,adèle,hanel,cinema,belge,rongione
Ce regard... celui d'Emilie Dequenne, la Rosetta des Dardenne


Rosetta est programmé dans le cadre de la belle aventure 50/50 : Cinquante ans de cinéma belge, Cinquante ans de découvertes. Une aventure organisée en partenariat avec la plateforme belge de vidéo à la demande UniversCiné, qui propose, entre autres, pas moins de 900 films belges aux amateurs de cinéma de chez nous ou à ceux qui ont simplement envie de le découvrir.

Rosetta est la première Palme d'Or décernée à un long métrage belge. Une Palme qui fête cette année sa majorité. C'était en 1999 et les Frères Dardenne nous racontaient l'âpre lutte d'une jeune fille exclue d'une société dans laquelle elle tente coûte que coûte de trouver sa place. Récompense suprême cannoise pour le film donc, mais aussi Prix d'interprétation féminine pour la toute jeune Émilie Dequenne.




9 Interviews autour de 4 films des Frères Dardenne

Nous vous proposons ici, en quelques clics, de revenir sur nos interviews de :

- Adèle Haenel, Christelle Cornil et Luc Dardenne pour La Fille inconnue,


- Jean-Pierre et Luc Dardenne lors de la conférence de presse de La Fille inconnue, projeté en Ouverture du 31e Festival International du Film Francophone de Namur,

- Jean-Pierre et Luc Dardenne et Thomas Doret en version express pour Le Gamin au vélo,

rosetta,frères,dardenne,luc,jean,pierre,adèle,hanel,cinema,belge,rongione
Fabrizio Rongione, Magritte du Meilleur acteur en 2015 pour Deux jours, une nuit


- Jean-Pierre Dardenne et leur acteur fétiche Fabrizio Rongione, grands gagnants des Magritte 2015 avec Deux jours, une nuit, et

- 
Déborah François et Jérémie Segard pour L’enfant.


Comment (re)découvrir Rosetta et… le cinéma belge

Rendez-vous ce mardi 14 novembre à h à Flagey pour Rosetta, en présence de Jean-Pierre et Luc Dardenne.

Et confortablement installés à la maison pour un regard multiple sur le cinéma belge avec la sélection 50/50 de UniversCiné !

rosetta,frères,dardenne,luc,jean,pierre,adèle,hanel,cinema,belge,rongione


Rétrospective sur le cinéma des Dardenne

N
otez que Luc Dardenne introduira également plusieurs films lors d'une rétrospective sur le travail réalisé avec son frère, l’occasion de découvrir la rétrospective que Flagey et Cinematek consacrent à leur oeuvre. Au Stuido 5 de Flagey, certains films seront ainsi tout spécialement introduits par le réalisateur. à savoir :

- Le Fils le mardi 5 décembre à 19h30

- L’Enfant le mardi 9 janvier 2018 à 19h30,


rosetta,frères,dardenne,luc,jean,pierre,adèle,hanel,cinema,belge,rongione
Quand les Dardenne voient la vie... en cinémascope ?!


- Le Silence de Lorna le lundi 22 janvier 2018 à 19h30 et, lors de dates devant encore être confirmées

Le Gamin au vélo
Deux jours, une nuit
La Fille inconnue


Jean-Philippe Thiriart

23 Juil.

Le WAHFF à Waterloo, clap cinquième dès ce 19 octobre !

De ce jeudi 19 au dimanche 22 octobre, Waterloo accueille le WAHFF, le splendide et diversifié Festival du Film Historique de Waterloo.

La compétition officielle met en concurrence huit films dont le très ancré dans l’actualité Insyriated de Philippe Van Leeuw, actuellement sur nos écrans ; La Passion d’Augustine, film canadien de Léa Pool ou encore L’Echange des Princesses de Marc Dugain avec les remarquables Lambert Wilson et Olivier Gourmet.

L
e Festival propose également une compétition de films documentaires. Huit films également pour autant de portraits de figures historiques ainsi que de nombreuses Avant-Premières dont l’attendu Au-revoir là-haut d’Albert Dupontel, mettant en scène l’excellent Niels Arestrup et la pétillante Emilie Dequenne.

wahff,festival,film,historique,waterloo,dequenne,jannot,dupontel,arestrup


Mais le WAHFF, c’est aussi l’occasion de croiser des figures connues du petit et du grand écran puisque le jury de la compétition officielle se compose cette année de Véronique Jannot, Présidente du jury, Jean-François Balmer, Francis Lalanne, Joyce Bunuel… Vous aurez aussi peut-être l’occasion de croiser la sublime Anouk Aimée, prestigieuse invitée d’honneur de cette cinquième édition du Festival.

Rendez-vous donc dès ce jeudi à Waterloo avec En cinémascope !

Sandrine David

08:19 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wahff, festival, film, historique, waterloo, jannot, dequenne, dupontel, arestrup, gourmet, lambert, wilson | |  Facebook | |  Imprimer |

23 Juil.

Entretien avec Martin Provost, réalisateur de VIOLETTE, ce mardi soir sur France 3

Suite à la diffusion ce mardi soir à 23h20 sur France 3 de Violette, nous avons choisi aujourd’hui de donner la parole à son réalisateur, Martin Provost.

Voici un peu moins d’une semaine, nous avons eu le plaisir d’interviewer le réalisateur au Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF). Le Président du Jury de la Compétition officielle, auteur de Séraphine et Sage Femme, nous a répondu avec sincérité.

Il nous explique tout d'abord ce qu'évoque chez lui la phrase : « La femme est l'avenir de l'homme », issue de la chanson éponyme de Jean Ferrat. Cette phrase trouve son origine dans un poème de Louis Aragon : « Le Fou d'Elsa », publié en 1963. Il nous parle également de François Truffaut et de la place de la femme dans sa propre filmographie ainsi que de l'évolution de la place de la femme dans les films récents et la société contemporaine.

Il nous fait ensuite part de ses impressions sur le Quai 22 - salle dans laquelle le Jury a visionné plusieurs films en compétition - mettant en avant le caractère ancien et solennel de l'endroit. Le réalisateur évoque également Séraphine et son regard sur le film 12 Jours de Raymond Depardon.

Il nous parle par après de ses critères d’évaluation des différents films qui lui ont été donnés à voir durant le FIFF.
La nostalgie tient notamment une place fondamentale dans son travail.
Il répond alors à notre questionnement sur les fondamentaux du cinéma. L’occasion pour nous de prendre conscience de son engouement pour le travail de Jean Renoir.

Il conclut cet entretien en évoquant la place de la Belgique et de ses professionnels du cinéma, acteurs et techniciens confondus, sur le tournage de Sage Femme et la bienveillance des Belges.

Bonne écoute de cet entretien !


Propos recueillis par Raphaël Pieters, avec la participation de Jean-Philippe Thiriart

23 Juil.

Le 32e FIFF démarre aujourd'hui !

Cette année se déroulera la 32e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF). Action ! aujourd’hui, vendredi 29 septembre, et clap de fin dans une semaine, le vendredi 6 octobre. Le FIFF s’appuie sur les 84 membres de l’Organisation internationale de la Francophonie. Le français étant la cinquième langue la plus parlée dans le monde avec près de 280 millions de locuteurs et une estimation à 700 millions d’ici 2050 du fait de l’explosion démographique en cours en Afrique.

 

fiff,festival,international,film,francophone,namur,nicolas,duvauchelle


Martin Provost, réalisateur de Sage Femme (lauréat du Swann d’or du Meilleur Film lors du dernier festival de Cabourg) et Séraphine, sera cette année le président du jury des longs métrages. Il succède à Bouli Lanners.

Douze films seront en compétition pour le Bayar d’Or dans la catégorie longs métrages.
Niveau Coup de Cœur, on retrouvera le film Je ne suis pas un salaud et l’acteur Nicolas Duvauchelle. L’acteur français avait tapé dans l’œil d’un directeur de casting il y a près de 20 ans déjà alors qu’il s’entrainait dans son club de boxe thaïlandaise. En 2003, il joue dans Les corps impatients de Xavier Giannoli, aux côtés de Laura Smet et Marie Denarnaud. Il joue ensuite dans La fille du RER d’André Téchiné aux côtés d’Emilie Dequenne, Catherine Deneuve et Michel Blanc en 2009. On le retrouve par après dans Comme des frères de Hugo Gélin en 2011. Le comédien est aussi un acteur de théâtre, où il a notamment joué dans la pièce Des journées entières dans les arbres aux côtés, mise en scène par Thierry Klifa. Il y joue aux côtés de Fanny Ardant. Cette année, Thierry Klifa a à nouveau dirigé le Coup de Cœur du FIFF 2017. Dans son dernier film : Tout nous sépare, présent au FIFF. Rappelons-nous que le dernier coup de cœur n’était autre que Sergi Lopez. Nul doute qu’il y aura encore foule cette année pour la rencontre publique avec le talent mis à l’honneur par le Festival de Namur. Elle se déroulera le samedi 30 septembre au Théâtre de Namur. Les trois films issus de sa filmographie que l’acteur a décidé de présenter durant le Festival sont Les corps impatients, Je ne suis pas un salaud (Emmanuel Finkiel, 2016) et Les yeux de sa mère (Thierry Klifa, 2011).

 

fiff,festival,international,film,francophone,namur,nicolas,duvauchelle
Nicolas Duvauchelle, Coup de Cœur du FIFF 2017


Le FIFF s’ouvrira cette année avec le film Jeune femme de Léonor Séraille et se clôturera avec Diane a les épaules de Fabien Gorgeart. Cette année, le superbe Théâtre de Namur aura le privilège d’accueillir plusieurs projections mais il aura surtout la lourde tâche de faire oublier le cinéma Eldorado, regretté par de nombreux Namurois.

Le FIFF Campus constituera une fois de plus un des éléments principaux du Festival. Le cinéma permet une réflexion sur les outils qu’il aborde tout autant que sur lui-même. Pour cela, des séances sont réservées en priorité aux écoles. Ces séances sont articulées autour d’un atelier, d’une conférence, d’une animation, d’une rencontre, d’une visite ou d’une animation. Cette section pédagogique est, cette année, parrainée par Nawell Madani.

 

fiff,festival,international,film,francophone,namur,nicolas,duvauchelle
Jeune femme ouvrira le Festival ce vendredi 29 septembre


Une séance famille est également prévue le dimanche 1er octobre à 14 h au Caméo. Wallay, de Berny Goldblat, sera donné à voir à petits et grands. Les familles et enfants (dès 10 ans) y sont les bienvenus. Pour les plus jeunes (dès 5 ans) aura lieu la projection de La girafe sous la pluie de Pascal Hecquet au Studio du Théâtre de Namur à 14h30. La projection sera suivie d’une animation autour de la migration et de ses causes.

Comme chaque année, pas mal de courts-métrages seront projetés lors du Festival. Signalons ainsi la présence de Au Château des Alouettes de Lucien Gabriel, présenté le dimanche à 11h au Palais des Congrès et le même jour à 21h dans la salle 4 du Caméo.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site du Festival !

Et n’hésitez pas à découvrir deux de nos vidéos réalisées l’an dernier récemment mises en lignes :
L’interview du Jury Cinévox au FIFF 2016, et
celle d’Olivier Clinckart, membre du Jury Presse l’an dernier.

Excellent Festival à toutes et tous !

Raphaël Pieters et Jean-Philippe Thiriart

 

10:04 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiff, festival, international, film, francophone, namur, nicolas, duvauchelle | |  Facebook | |  Imprimer |