02 mai

Une interview de Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit... qui a du CHIEN !

Aujourd’hui, sort en salles le dernier film de Samuel Benchetrit : Chien. Avec, au casting, le génial Vincent Macaigne, notre Bouli Lanners national et une certaine… Vanessa Paradis !

Lors de la dernière édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF), Vincent Macaigne remportait le Bayard du Meilleur comédien tandis que son réalisateur repartait avec le Bayard du Meilleur scénario mais aussi celui du meilleur film. Carton plein donc pour cette comédie pour le moins décalée.

chien,vanessa,paradis,samuel,benchetrit,vincent,macaigne,fiff,namur,bayard,or
Samuel Benchetrit devant l’œil rieur de Vanessa Paradis


En l’absence de Vincent Macaigne, le réalisateur déclarait lors de la Clôture du FIFF : « Vincent a à la fois neuf ans et cent ans. Il est insaisissable. » Nous sommes bien d’accord avec lui.

Au terme de la proclamation du palmarès du Festival de Namur, nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit. N’hésitez pas à la découvrir, ci-dessous !


Jean-Philippe Thiriart

Crédits photos : Sylvie Cujas pour En cinémascope

18:55 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Bilans de festivals, Critiques de films, Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chien, vanessa, paradis, samuel, benchetrit, vincent, macaigne, fiff, namur, bayard, or | |  Facebook | |  Imprimer |

14 janv.

Interview filmée de Wim Willaert

 

big__DSC0695.jpg
Wim Willaert, en interview au FIFF 2013


Le samedi 28 septembre dernier, nous étions présents à Namur dans le cadre du 28e Festival International du Film Francophone (FIFF). Notamment pour y découvrir le film Henri, dernier bébé de l'actrice et réalisatrice Yolande Moreau. La représentante la plus atypique de notre petit pays en matière de 7e Art était venue défendre son nouveau film, qu'elle a écrit et réalisé. Présenté en compétition internationale au FIFF, Henri a de nombreuses qualités que la plupart de nos confrères n'ont pas manqué de mettre en avant.


Une qualité manifeste du film, pas assez soulignée selon nous, est la bande originale du métrage. C'est donc tout naturellement que nous avons choisi de donner la parole à Wim Willaert, à qui Yolande a fait confiance dans ce cadre. Pour rappel, l'acteur flamand recevait à Namur voici près de dix ans le Bayard d'Or du Meilleur comédien pour un grand rôle. Celui d'un porteur de... géants dans Quand la mer monte, déjà réalisé par Dame Moreau ! Co-réalisé en réalité, puisque le Français Gilles Porte était lui-aussi derrière la caméra de ce film qui recevait le César de la Meilleur première œuvre de fiction en 2005.


Henri signe donc l'envol de la réalisatrice belge, qui déploie ses propres ailes dans cette histoire de Papillon, de Chef qui régale amoureusement ses clients avec des œufs mimosa, et de gros Ours en peluche.

Le lendemain de cette découverte de Henrinous avons eu l'agréable surprise d'attendre puis de prendre l'ascenseur avec celle qui confiait avoir... trempé dans un crime. C'était il y a un peu plus de trente ans dans la pièce qui l'a vue débuter : Sale affaire, du sexe et du crime. L'occasion pour nous de lui dire toute l'affection que l'on portait à son Henri.

Une semaine plus tard, vendredi de la Clôture du Festival de Namur, c'est donc le très sympathique Wim Willaert que nous rencontrions au Théâtre de la ville mosane. Pour une interview qui restera dans notre cœur, tant celui qui a remporté cette année l'Ensor (l'équivalent des Magritte au Nord du pays) du Meilleur acteur a partagé son enthousiasme avec une grande générosité.

Pour nous parler de Yolande Moreau et du travail qu'il a réalisé pour elle en composant la musique de son film, d'abord. Et pour évoquer l'importance à ses yeux d'avoir reçus des Prix d'interprétation tant en Belgique flamande que francophone, ensuite.

B
on visionnage !


 

17:50 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : henri, wim, willaert, fiff, ensor, cinema, flamand, bayard, or | |  Facebook | |  Imprimer |

26 sept.

Le 27e FIFF démarre ce vendredi 28 septembre ! - 3/4

Un Festival, cinq compétitions et...

Les longs métrages concourront dans la Compétition Officielle et la Compétition Émile Cantillon (Meilleures premières œuvres) tandis que les courts métrages seront partagés entre les Compétitions internationale et nationale. À côté de ces deux compétitions, figurera une autre : celle consacrée au clips musicaux.

bayard.jpg


... une série de récompenses

Les Bayard d'Or, attribués par les Jurys Long Métrage, Court Métrage et Émile Cantillon récompenseront à nouveau les meilleurs films francophones à l'issue du Festival. À côté de ces Prix, d'autres seront également décernés par le Jury Junior et par le public. La cérémonie aura lieu au Théâtre Royal de Namur et sera retransmise en direct dans le chapiteau public érigé Place d'Armes.

bruno podalydès avec valérie lemercier.jpg
Bruno Podalydès (ici avec Valérie Lemercier) présidera le Jury Officiel longs métrages


Les différents Prix qui seront décernés sont :

- les Bayard d’Or du Meilleur film, du Meilleur scénario, de la Meilleure photographie, des Meilleurs comédienne et comédien, de la Meilleure première œuvre (le Prix Émile Cantillon) ; mais aussi
- les Prix Découverte et du Jury junior ; et, rayon courts métrages :
- le Bayard d’Or du Meilleur court métrage et les Prix du Jury, de la Meilleure photographie, d’Interprétation et du Meilleur clip.

Ajoutons enfin que le Jury Officiel longs métrages sera présidé par le réalisateur et comédien français Bruno Podalydès, lequel sera accompagné dans sa tâche par six autres professionels du 7e Art tels la comédienne belge Pauline Étienne.

pauline étienne.jpg
Pauline Etienne (Copyright B. Cruveiller)


Infos pratiques

http://www.fiff.be

Points de vente des FIFFpass

Sur Ticketnet.be ou au 070/660 601, à la FNAC, dans les Free Record Shops ainsi que les Night&Day. Et dans les cinémas partenaires - l'Eldorado et l'Acinapolis mais aussi la Maison de la Culture - et au Chapiteau du Festival.

16:42 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiff, namur, bayard, podalydes, etienne | |  Facebook | |  Imprimer |