22 déc.

Focus sur quatre films du Be Film Festival 2017

Paris Pieds Nus et… L’Iceberg et La Fée

Paris Pieds Nus sera projeté ce soir à 19h à Cinematek. Quatrième long métrage de Dominique Abel et Fiona Gordon après L’Iceberg, Rumba et La Fée, Paris Pieds Nus nous donne à voir un très beau quatuor d’acteurs : Abel et Gordon bien sûr, mais aussi Pierre Richard et Emmanuelle Riva, dans un de ses tout derniers rôles à l’écran.

N’hésitez pas à (re)découvrir notre critique de L’Iceberg, les mots des gagnants de notre concours La Fée, et le message d’Abel et Gordon aux visiteurs d’En cinémascope !



Jan Bucquoy a encore frappé avec La vie sexuelle des Belges, Camping Cosmos et… Les vacances de Noël

La vie sexuelle des Belges sera proposé ce soir également, à 22h30 à Bozar.
S'il a commencé la réalisation en 1695, c'est en 1993 que Jan Bucquoy sortait son premier long métrage, premier d'un décalogue consacré à la vie sexuelle des Belges.
Film culte, La vie sexuelle des Belges a remporté en 1994 le Prix Cavens de l'Union de la critique de cinéma, élu meilleur film belge de l'année. Notez que le DVD du film contient deux bonus permettant de mieux pénétrer dans l'univers du cinéaste. L'un est consacré à la vie artistique des Belges et au musée de la femme et du slip tandis que l'autre aborde la vie sexuelle de la famille royale, de Magritte et de Tintin. Ce film est projeté au Be Film dans le cadre de l'initiative 50/50 : Cinquante ans de cinéma belge, Cinquante ans de découvertes, dont vous retrouverez une partie des films sur 
la sélection 50/50 d’UniversCiné.

Après La vie sexuelle des Belges, naissait Camping Cosmos, un peu moins dense que La vie sexuelle des Belges. Jan Bucquoy y dirige notamment Arno et un terrible Claude Semal habillé en Tintin. on y retrouve aussi la fameuse Lolo Ferrari, qui a contribué à faire de la sortie du film à Cannes un événement. Elle figure ainsi dans l'un des deux bonus du DVD du film, dans lequel on peut la voir à Cannes en compagnie de l'équipe du film, l'autre bonus présentant un entartage perpétré sur la Croisette.

paris,pieds,nus,vie,sexuelle,belges,en,amont,du,fleuve,spit,split,be,film
La vie sexuelle des Belges

Ce jour-là, Jan Bucquoy frappait à nouveau !

Le coup d'Etat annoncé par Jan Bucquoy a bien eu lieu le samedi 21 mai 2005. Il l'avait dit : seule la pluie était susceptible de remettre cet événement à une date ultérieure. Si le fameux coup s'est soldé par un échec, l'enthousiasme de son instigateur lors de cette entreprise se doit d'être loué. Il avait proposé aux Belges de se mobiliser et d'attaquer, chacun dans son bled, certaines institutions comme la brasserie Jupiler ou la fromagerie de Herve. Celui pour qui la raison d'être de la Belgique réside dans les frites se décrit comme un terroriste chirurgien, à l'inverse du terroriste pâtissier qu'est son comparse Noël Godin. Précisons encore que Jan Bucquoy éditait peu après un livre sur les sujet aux Editions du Somnambule Equivoque (Chroniques d'un coup d'Etat annoncé).

Accompagnée d'un programme politique très complet, la manœuvre de Bucquoy et de son parti, BANANE (Bien allumés nous allons nous évader), est à la base répétée tous les 21 mai. Le refrain de l'hymne national proposé par l'agitateur est plutôt évocateur : Amusons-nous, foutons-nous de tout, la vie passera comme un rêve... Amusons-nous, faisons les fous, la vie est si courte après tout... Après avoir été arrêté administrativement par la police devant le Palais royal, Bucquoy a finalement été relâché six heures plus tard.

Personnage éminemment attachant, Jan Bucquoy a étudié la littérature, la philosophie, la réalisation et les sciences politiques. Touche-à-tout, il a notamment publié pas moins de 35 BD, dont Le Bal du rat mort (Prix de la meilleure BD belge en 1979) et Les Chemins de la gloire (pour laquelle il recevra ce même prix dix ans plus tard). Peintre officiel de la famille royale de Belgique nue, Jan Bucquoy est également le créateur du musée belge du slip - qui fait partie de l'expo La Belgique visionnaire - et du musée vivant de la femme. Ses deux premiers films bénéficiaient alros d'une belle sortie DVD tandis que sortait en salles Les vacances de Noël.


paris,pieds,nus,vie,sexuelle,belges,en,amont,du,fleuve,spit,split,be,film
Jan Bucquoy, un Big Fish échoué sur la plage cannoise


Les vacances de Noël est le fruit de 150 heures d'images que Jan Bucquoy veut à l'image de la vie. Album de vacances et documentaire romancé où prime un réalisme poussé à l'extrême, le film met en scène les voyages à Cannes du réalisateur et de Noël Godin. Il témoigne de leur réflexion sur les chances de réussite pour un homme d'âge mûr de séduire des jeunes femmes. Ce dernier épisode du décalogue de Jan Bucquoy sur la vie sexuelle des Belges sortait alors que les huitième et neuvième étaient en préparation. Véritable Geoge Lucas belge, l'agitateur avait déjà projeté une éventuelle sortie collector dix DVD de son décalogue, une fois celui-ci terminé. Ceux-ci devaient être renfermés dans une grosse moule qui diffuserait son nouevel hymne national belge une fois ouverte. Tout bonnement génial !

En amont du fleuve

Le dernier film de Marion Hänsel, En amont du fleuve, sera projeté ce samedi 23 décembre à 17h30 à Bozar. Nous vous proposons de (re)découvrir notre interview filmée de Marion Hänsel, ainsi que celles de ses acteurs Olivier Gourmet et Sergi López, réalisées au Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF).


Spit’N’Split

Enfin, ce samedi 23 décembre toujours, à 21h45, sera proposé à Bozar le premier long métrage du jeune réalisateur Jérôme Vandewattyne : Spit’N’Split. Nous vous invitons à lire ou à relire nos interviews de cet enfant terrible du Festival International du Film Fantastique de Bruxelles (BIFFF), pour ses films Slutterball (un film du CollectIFFF)  et Spit’N’Split bien sûr. Ainsi que notre critique de Spit’N’Split !

Bonne suite de Festival et excellentes fêtes de fin d’année !

Jean-Philippe Thiriart

19 déc.

Le Be Film Festival démarre aujourd’hui à Bozar

Le Be Film Festival va une nouvelle fois faire sa fête au cinéma belge. Il s’ouvrira ce soir dès 19h15 avec la projection d’Une Part d’Ombre de Samuel Tilman et se clôturera le samedi 24 décembre, sur le coup de 11 heures, avec celle de Bigfoot Junior de Ben Stassen et Jérémie Degruson. Sous le sapin de Noël planté par les organisateurs du Be Film : courts et longs métrages de fiction, documentaires et d’animation.

be,film,festival,2017,schoenaerts,gourmet,bouli,lanners,adele,exarchopoulos,fidele,noces


Nos comédiens seront mis à l’honneur, avec la présence à Bozar de celles et ceux qui font rayonner le cinéma belge à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières : Matthias Schoenaerts, Jan Decleir, Olivier Gourmet, Bouli Lanners, Lubna Azabal, Wim Willaert, Emilie Dequenne ou encore Fabrizio Rongione, de nouveau maître de cérémonie lors des prochains Magritte du cinéma. Mais aussi celle d’artistes étrangers qui ont rejoint notre production nationale avec talent : Adèle Exarchopoulos, André Dussolier, Pascal Greggory, Pierre Richard et Sergi Lopez, notamment. Seront également présents au Festival les réalisateurs belges, jeunes et confirmés confondus, que sont François Troukens, Samuel Tilman, Lucas Belvaux, Michaël R. Roskam, Abel et Gordon ou encore Marion Hänsel.

be,film,festival,2017,schoenaerts,gourmet,bouli,lanners,adele,exarchopoulos,fidele,noces


La marraine de l’édition de cette année, Fien Troch, dévoilera quant à elle ses secrets de tournage. Et concerts et DJ sets viendront une fois encore compléter la fête pour les grands, tandis que les plus jeunes seront invités à participer à une séance famille le 24 décembre.

N’hésitez pas à lire notre critique enthousiaste du très intense Noces de Stephan Streker, projeté ce jeudi 21/12 à 21 heures !

be,film,festival,2017,schoenaerts,gourmet,bouli,lanners,adele,exarchopoulos,fidele,noces


Vendredi, nous aborderons d’autres films estampillés Be Film Festival 2017. Paris Pieds Nus et La vie sexuelle des Belges d’abord, projetés le soir-même. En amont du fleuve et Spit’N’Split ensuite, projetés, eux, le samedi 23 décembre.

Plus d’infos : befilmfestival.be

Bon Festival !

Jean-Philippe Thiriart

04:54 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films, Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : be, film, festival, 2017, schoenaerts, gourmet, bouli, lanners, adele, exarchopoulos, fidele, noces | |  Facebook | |  Imprimer |

23 déc.

Le Be Film Festival ? C'est parti !

Cette année, le Be Film Festival vaut à nouveau le déplacement. Lors de cette grande fête annuelle du cinéma belge, de nombreux films sont proposés aux festivaliers. Les deux implantations traditionnelles que sont Bozar et la Cinematek sont les théâtres de projections de films issus d'une programmation riche et variée qui réjouit petits et grands.

Au rayon des nouveautés, le Be Film Festival est prolongé de pas moins de trois jours pour accueillir plus de films, des professionnels étrangers et des city-tripeurs venus des quatre coins d’Europe.

Jusqu'au 30 décembre, vous aurez l’occasion de découvrir les derniers bébés de Felix Van Groeningen, Nic Balthazar, Joachim Lafosse, Erik Van Looy, Geoffrey Enthoven, mais aussi des frères Dardenne (La Fille inconnue - aujourd'hui, vendredi 23, à 21h15 à Bozar) et de Bouli Lanners (Les premiers les derniers - jeudi 29 à 19h à Bozar).

Hier soir, les festivaliers ont pu assister aux débuts de Jenifer sur grand écran dans le cadre d'une séance d'Ouverture sold out depuis plusieurs jours.
À partir d'aujourd'hui, ils pourront applaudir Vincent Lindon, Louise Bourgoin, Albert Dupontel, Barbara Sarafian, Koen De Graeve, Fabrizio Rongione, Peter Van Den Begin, Bérénice Bejo, Arié Elmaleh, Koen De Bouw, Adèle Haenel, Sam Louwyck, Jérémie Renier, Titus De Voogdt, Isabelle Carré, pour n'en citer que quelques-uns, le tout sous le bienveillant parrainage de Madame Marion Hänsel.


Marion Hänsel01.jpg
La marraine du Be Film Festival 2016, Marion Hänsel, très sympathique et disponible réalisatrice de
En amont du fleuve, au FIFF, à Namur, en octobre dernier

À épingler particulièrement les mardi 27, mercredi 28 et jeudi 29, à 17 heures, la projection à Bozar des 16 courts métrages pré-sélectionnés aux Magritte du cinéma. Pour rappel, la cérémonie de remise des Magritte aura lieu le samedi 4 février 2017 au Square à Bruxelles. En cinémascope y sera, comme c'est le cas depuis la première édition, et vous fera partager cet autre beau moment du cinéma belge.

Parmi les courts évoqués, nous serons particulièrement ravis de revoir le film Le Plombier du sympathique duo Méryl Fortunat-Rossi - Xavier Seron, que nous suivons de très près depuis plus de dix ans pour ce dernier et depuis son association avec Xavier pour Méryl. Remember un certain Mauvaise Lune et l'interview de l'équipe du film aux Magritte ?

Pour info, l'hyper jouissif Je me tue à le dire, premier long métrage de Xavier Seron avec Jean-Jacques Rausin, Myriam Boyer, Fanny Touron et Serge Riaboukine, entre autres, est pré-nominé dans pas moins de neuf catégories aux Magritte 2017 : Meilleur film et Meilleur premier film, Meilleur réalisateur et Meilleur scénario original (Xavier Seron), Meilleur acteur et Meilleur espoir masculin (Jean-Jacques Rausin), Meilleure image (que l'on doit à l'incroyable Olivier Boonjing), Meilleur son (Arnaud Calvar, Julien Mizac et Philippe Charbonnel) et Meilleur montage (Julie Naas, qui est de tous les films de Xavier). À ne pas manquer donc !


avec Méryl et Xa02.jpg
Bien entouré par Méryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron, lauréats du Magritte du Meilleur court pour l'excellent L'Ours Noir aux Magritte 2016


Le Be Film Festival sera également l'occasion unique de revoir sur grand écran un très grand film lors de la fameuse séance du « film préféré des Belges ». Le public a ainsi pu voter sur le site du Festival pour sélectionner son film préféré parmi une sélection alléchante de huit films. Le long métrage qui a reçu le plus de votes sera programmé le mardi 27 décembre à 21h15 à Bozar. Son titre ? The Broken Circle Breakdown ou Alabama Monroe à l'international. Un grand, un très grand film, après une autre bombe l'an dernier : C'est arrivé près de chez vous, l'ovni de la bande à Rémi Belvaux.

Le Be Film festival, ce sont donc des films présentés bien souvent en avant-premières et souvent en présence des réalisateurs, réalisatrices et autres acteurs et actrices des films présentés. En un mot, ou plutôt cinq : une belle fête du cinéma !

À l'extérieur des salles obscures, d'autres éléments participant aussi au succès du Festival sont une fois de plus présents : le Be Bar pour boire, danser et manger non loin des équipes de films, disponibles pour une bonne papote, une expo photo pour découvrir les coulisses des tournages et... le Père Noël himself pour la séance famille !

_DSC340303.JPG
Bouli Lanners recevant En cinémascope pour son film Les Premiers les derniers, projeté le jeudi 29 à 19 heures à Bozar


Infos pratiques

Quand ? Jusqu'au vendredi 30 décembre
Où ? À Bozar et à la Cinematek
Combien ? 28 euros pour le pass, qui donne accès à toutes les séances du Festival
10 euros pour la Soirée de ré-ouverture du Be Film (Sonar, le 26 décembre à 19h30 à Bozar)
7 euros pour une séance classique à Bozar ; 4 euros à la Cinematek

Plus d'infos sur www.befilmfestival.be

Excellent Festival à toutes et à tous !

Sandrine David et Jean-Philippe Thiriart


Crédits photos : Sandrine David

27 déc.

Le 11e Be Film Festival a démarré à Bozar et à la Cinematèque !

Encore quatre jours de fêtes et de cinéma au Palais des Beaux-Arts et à la Cinémathèque ! Au programme : une série d’avant-premières, une rétrospective des films belges sortis au cours de l’année 2015 ainsi que de nombreuses animations. Sans oublier la soirée du Nouvel An qui se tiendra pour la première fois à Bozar afin de clôturer cette année en beauté ! Films, concerts, rencontres avec de nombreux invités, rendez-vous « familles », convivialité... pour fêter le cinéma belge comme il se doit !

01.jpg


Depuis plus de 10 ans, le Be Film Festival propose un rendez-vous cinématographique et festif en compagnie des grandes personnalités du cinéma belge. Son objectif reste inchangé : innover, inventer et penser au spectateur. Au programme : une rétrospective éclectique des films du nord et du sud, des réalisateurs présents en chair et en masse et une bonne drache d’avant-premières made in Belgium.

Le cinéma belge se porte très bien et cette nouvelle édition va une fois encore le prouver. Sous le bienveillant parrainage de Jaco van Dormael, les réalisateurs de la nouvelle vague du cinéma belge viennent présenter leur premier long : des films fougueux, audacieux et totalement maitrisés.

Et parce que le Be film festival ne se passe pas qu’en salle, les Dj sets s'enchaîneront et possibilité sera donnée de passer le réveillon de Nouvel an au Palais des Beaux-Arts !

P
résenter toute la diversité de la production nationale sortie au cours de l’année écoulée, faire découvrir la production francophone et néerlandophone aux spectateurs bruxellois ou de passage à Bruxelles, donner un rendez-vous festif ET professionnel au monde du 7e art belge, et offrir en avant-première les films belges de 2016 : voilà les grands objectifs du Be Film Festival !

02.jpg


Une Master Class Jaco Van Dormael

Jaco Van Dormael est le parrain de cette édition 2015 du Be Film Festival.
Le cinéaste viendra présenter son dernier film : Le Tout Nouveau Testament. Il reviendra également en détails sur son impressionnante carrière lors d’une Master Class exceptionnelle le mardi 29 décembre. (inscriptions via masterclass@befilmfestival.be)

Rencontre avec Guillaume Senez et Valéry Rosier

Parmi les nombreux invités du Festival, Guillaume Senez, réalisateur de Keeper, parlera de son expérience et plus spécifiquement du passage du court au long métrage, le lundi 28 décembre. Valéry Rosier, réal de Parasol, également projeté cette année au Festival, sera présent à ses côtés. (les inscriptions se font, à nouveau, via masterclass@befilmfestival.be)

03.jpg
Je me tue à le dire, de Xavier Seron


En salles

Il y en aura pour tous les goûts et tous les âges à travers une sélection très variée : de l’adrénaline avec Black, D’Ardennen et Waste Land, en passant par les séances familles avec Éclaireurs et Les Oiseaux de passage, la comédie avec Je suis mort mais j’ai des amis, Paradise Trips et bien d’autres rendez-vous parmi lesquels la projection de Je me tue à le dire, de Xavier Seron, à (re)vivre intensément au Festival.

En outre, pour célébrer la diversité de la production nationale, le BE Film a lancé une vaste campagne de communication sur les réseaux sociaux afin de déterminer le film belge le plus plébiscité par le public. Et c'est C'est arrivé près de chez vous qui a été élu ! Le film sera projeté le lundi 28 décembre à 22 heures.

04.jpg
C'est arrivé près de chez vous sera projeté lors d'une séance spéciale

12:23 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : be, film, festival, bozar, cinematek, poelvoorde | |  Facebook | |  Imprimer |

07 févr.

Les Magritte, c'est ce samedi soir en clair sur Be tv !

Voilà maintenant quatre ans que les professionnels du cinéma belge membres de l'Académie André Delvaux décernent les Magritte. Ces équivalents des Oscar (qui a dit des César ?) - à la belge, francophone surtout - seront décernés pour la cinquième année aux acteurs qui ont véritablement fait le cinéma belge lors de l'année écoulée. Entre mi-octobre 2013 et mi-octobre 2014 pour être précis, les points de repère étant bien sûr ici les dates de sorties des films nationaux dans les salles du royaume.

magritte,cinema,prix,be,tv,poelvoorde,francois,damiens,embrouille,pierre,richard,dardenne
Charlie Dupont, Maître de cérémonie des Magritte 2015

Aux commandes de la cérémonie cette année...

- Charlie Dupont en MC, après deux éditions animées par la belle Helena Noguerra et deux autres par l'efficace Frabizio Rongione ;


- François Damiens en président que l'on devine déjà un rien déjanté ; et

- l'acteur français aux racines... belges Pierre Richard en bel invité de marque. Il se verra remettre un Magritte d'honneur en reconnaissance de son immense talent, de sa très grande singularité, et de l'empreinte qu'il a laissé et continue de laisser sur le cinéma hexagonal et européen, à tout le moins. Une évidence même donc que le grand acteur burlesque des Grand blond avec une chaussure noire, La chèvre, et autres Fugitifs se voit décerner un trophée qui porte le nom d'un peintre avec lequel il aurait dû... très bien s'entendre !

Sur Be tv et...

La cérémonie de remise des Magritte du cinéma sera diffusée ce soir en direct et en clair sur Be tv à partir de 19h50. Avec, tout d'abord, un retour sur la descente des marches. Suivi de la cérémonie à 20 heures précises.

La programmation de la chaîne aura d'ailleurs de très belges couleurs puisque celle-ci a choisi à raison de programmer, tout ce week-end, pas moins de huit films nommés aux Magritte 2015.

Épinglons au passage deux de ces diffusions TV sur Be 1 :

- la comédie dramatique Les rayures du zèbre, ce samedi à 15 heures, et
- notre favori pour les Magritte techniques : le thriller L'étrange couleur des larmes de ton corps, ce samedi toujours, à 22h20 cette fois.

Tout le programme de ce week-end spécial est accessible ici.

 

magritte,cinema,prix,be,tv,poelvoorde,francois,damiens,embrouille,pierre,richard,dardenne
Les rayures du zèbre, projeté ce samedi à 15 heures sur Be 1

 

... à l'UGC De Brouckère !

Autre nouveauté cette année : la cérémonie sera diffusée en direct devant près de 800 personnes dans la très belle salle de l'UGC De Brouckère qu'est le Grand Eldorado. Après un accueil VIP : bulles et walking dinner. Et avant la projection en avant-première et en présence de l'équipe du film de Tous les chats sont gris, de Savina Dellicour. Le tout pour le prix d'un ticket de cinéma !

La très prometteuse réalisatrice belge dirige, dans ce premier long-métrage, les acteurs Anne Coesens, Bouli Lanners et Manon Capelle. Le film ne sort que dans trois mois. Nous aurons un tant soit peu don d'ubiquité ce soir puisque nous couvrirons également l'événement UGCien sur place, en parallèle à notre présence en salle de presse du Square, au Mont des Arts, où se tiendra la cérémonie.

C
ette projection aura une couleur très noir-jaune-rouge, donc, mais aussi très bleue... Magritte ! Avec une Anne Coesens élue Meilleure actrice lors de la première édition des Magritte pour sa performance dans Illégal, d'Olivier Masset-Depasse. Et un Bouli lauréat des Magritte du Meilleur réalisateur et du Meilleur film en 2012 (Les Géants), mais aussi du Magritte du Meilleur second rôle masculin l'année suivante.

magritte,cinema,prix,be,tv,poelvoorde,francois,damiens,embrouille,pierre,richard,dardenne
Bouli Lanners dans Tous les chats sont gris, après les Magritte ce soir à l'UGC


Nos favoris pour les Magritte

Voici les
acteurs du cinéma belge qui devraient, si ça ne tenait qu'à nous, repartir, ce soir, avec un Magritte sous le bras...

Meilleur film : Deux jours, une nuit
Meilleur réalisateur : le duo Jean-Pierre et Luc Dardenne (Deux jours, une nuit)
Meilleure actrice : Émilie Dequenne (Pas son genre)
Meilleur acteur : Benoît Poelvoorde (Les rayures du zèbre)

Meilleur scénario original ou adaptation : Henri (Yolande Moreau)
Meilleure actrice dans un second rôle : Christelle Cornil (Deux jours, une nuit)
Meilleur acteur dans un second rôle : Olivier Gourmet (La Marche)
Meilleur espoir féminin : Ambre Grouwels (Baby Balloon)
Meilleur espoir masculin : Marc Zinga (Les rayures du zèbre)

 

magritte,cinema,prix,be,tv,poelvoorde,francois,damiens,embrouille,pierre,richard,dardenne
L'étrange couleur des larmes de ton corps, un de nos favoris

 

Meilleur premier film : Post partum
Meilleur film flamand : Marina (du réalisateur limbourgeois Stijn Coninx)
Meilleur film étranger en coproduction : Je fais le mort (du metteur en scène français Jean-Paul Salomé)
Meilleur long-métrage documentaire : L'âge de raison, le cinéma des frères Dardenne (d'Alain Marcoen et Luc Jabon)
Meilleur court-métrage : La bûche de Noël (de Stéphane Aubier et Vincent Patar)

Me
illeure image : Manu Dacosse (L'étrange couleur des larmes de ton corps)
Meilleur son : Dan Bruylandt, Mathieu Cox, Olivier Thys (L'étrange couleur des larmes de ton corps)
Meilleurs décors : Julia Irribarria (L'étrange couleur des larmes de ton corps)
Meilleurs costumes : Jackye Fauconnier (L'étrange couleur des larmes de ton corps)
Meilleure musique originale : Wim Willaert (Henri)
Meilleur montage : Marie-Hélène Dozo (Deux jours, une nuit)

08:30 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : magritte, cinema, prix, be, tv, poelvoorde, francois, damiens, embrouille, pierre, richard, dardenne | |  Facebook | |  Imprimer |