24 mars

Sortie DVD : Un duo avec un certain SENS DE LA FÊTE

« Quand plus rien ne va, que tout ne va pas. Quand plus rien n'est droit, que tout est de guingois… ». Ces paroles, tirées du mythique Quand plus rien ne va du groupe Mes souliers sont rouges auraient pu être un joli synopsis pour ce nouveau film du duo Toledano & Nakache.

le,sens,de,la,fete,toledano,nakache,jean,pierre,bacri,comedie,cesar,vincent,macaigne


Sorti en octobre 2017, Le sens de la fête retrace l'histoire de Max (Jean-Pierre Bacri), organisateur d'événements. À son actif ? Plus de 30 ans de carrière et des mariages à la pelle. Pour lui, c'est une mécanique qui roule… peut-être un peu trop bien. C'était sans compter sur les coups du sort et les erreurs de communication. Ce qui devait être une fête parmi d'autres se transforme bien en fiasco, ou presque !

S'il
 est un fait certain, c'est le talent pour Éric Toledano et Olivier Nakache de transformer n'importe quelle situation, au premier abord dramatique, en une leçon de vie et d'humilité. Nos jours heureux, Intouchables, Samba et, à présent, Le sens de la fête. Tant d'exemples probants du goût pour les relations humaines rocambolesques de ces deux compères. Une volonté marquée de replacer l'être au centre de son action, de sa vie et de ses turpitudes.

le,sens,de,la,fete,toledano,nakache,jean,pierre,bacri,comedie,cesar,vincent,macaigne
Le photographe (Jean Paul Rouve) et Max, l’organisateur du mariage (Jean-Pierre Bacri)


Avec Le sens de la fête, ils réussissent le pari (pas forcément improbable) d'allier galères, emmerdes, prises de bec et autres « malheurs » avec une tonne d'amour et de bienveillance. Un film qui retrace un passage de vie, sans excès de zèle ni faux-semblants.

Un nouveau succès pour le duo, un film à la morale toujours plus douce et enivrante. Attention toutefois à ne pas tomber dans un certain cliché du « créneau qui fonctionne ». Le cinéma français a besoin de réalisateurs tels que Toledano et Nakache. Pourvu qu’ils ne perdent pas leur étincelle !


Rayon bonus, outre les classiques teasers et bande-annonce, le DVD testé ne propose que 16 minutes additionnelles, divisées en cinq parties :
- le sens de la répartie,
- le sens du jeu,
- les personnages,
- la comédie, et
- la musique du film.

Sandy Louis, avec la participation de Jean-Philippe Thiriart

08:02 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de DVDs, Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le, sens, de, la, fete, toledano, nakache, jean, pierre, bacri, comedie, cesar, vincent, macaigne | |  Facebook | |  Imprimer |

07 déc.

Le Festival International du Film de Comédie de Liège démarre aujourd’hui !

C’est aujourd’hui, jeudi 7 décembre, que démarre le Festival International du Film de Comédie de Liège (FIFCL). Clap deuxième pour ce festival qui mettra à rude épreuve les zygomatiques des spectateurs. Les festivités prendront fin ce dimanche 10 décembre. Quatre jours de films - longs et courts confondus -, de conférences, de rencontres… de fête !

Pour le dynamique directeur général du FIFCL Adrien François, un festival, c’est une plateforme de rencontres, de diffusion et de promotion. Le comédien belge Jean-Luc Couchard, parrain du Festival, lui a suggéré d’axer sa manifestation autour de la comédie. La Belgique, qui a vu naître les pépites d’humour que sont C’est arrivé près de chez vous, Dikkenek ou encore Les Barons se devait de compter un tel festival de cinéma. Pendant ces quatre jours, le rire sera bien le propre de l’homme et il sera liégeois, à n’en point douter !

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon
Jean-Luc Couchard, Parrain du Festival

Un lien fort avec le Festival Alpe d’Huez

Désireux de voir grandir cette manifestation, le programmateur du Festival Alpe d’Huez, festival lui aussi axé autour du rire, est également devenu celui du FIFCL. Pierre de Gardebosc estime ainsi que le Festival le de Liège a le mérite de défendre la comédie dans un pays et une région où l’humour est une valeur largement reconnue.

Deux jurys, présidés par les comédiens français Gérard Darmon et Edouard Montoute

Les jurys des compétitions longs et courts-métrages seront présidés respectivement par les comédiens français Gérard Darmon (Les Princes, La Cité de la peur) et Edouard Montoute (Femme Fatale, Taxi). Gérard Darmon se verra remettre la Frite de Cristal du Festival en guise de remerciement pour son talent. Ça ne s’invente pas !
Le président Darmon sera entouré de Catherine Jacob (Tatie Danielle, Chez nous), Frédéric Diefenthal (Taxi), Patrick Mille (En équilibre) et Pauline Lefèvre (Voir la mer).

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon

Cérémonies d’Ouverture et de Clôture

Aux commandes des Cérémonies d’Ouverture et de Clôture, deux présentateurs d’exception, Julien Lepers ouvrant un bal que Renaud Rutten fermera. Avec deux fims programmés :

- le court-métrage José de David Mutzenmacher, Alexandre Bouchet et Gaetan Liekens, avec Olivier Nardin (le rappeur et humoriste James Deano), Mourade Zeguendi (Les Barons, Dikkenek), Mounir Ait Hamou (Les Barons) et l’inimitable Kody, et

- le long-métrage Brillantissime de Michèle Laroque, avec le bien beau casting Michèle Laroque, Kad Merad, Françoise Fabian, Gérard Darmon, Rossy De Palma et Pascal Elbe.

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon
Michèle Laroque, réalisatrice du film d'Ouverture

Et un, et deux, et trois invités d’honneur !

Daniel Prévost (Le diner de cons, Pas sur la bouche), Guy Lecluyse (Bienvenue chez les chtis, 36 Quai des orfèvres) et Antoine Duléry (Hommes, Femmes : mode d’emploi, Camping) seront mis à l’honneur par le Festival.

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon

Deux compétitions, cinq Prix

Cinq longs-métrages seront en lice pour l’obtention des Grand Prix du Festival, Prix Spécial du Jury et Prix d’interprétation. S’il ne fallait en pointer que deux, ce seront les films français Garde alternée d’Alexandra Leclère. Avec une très belle distribution : Valérie Bonneton, Didier Bourdon, Isabelle Carré, Josiane Balasko, Laurent Stocker, Hélène Vincent et Michel Vuillermoz. Et Je vais mieux de Jean-Pierre Améris, avec Eric Elmosnino, Ary Abittan et Alice Pol.

Dans la compétition Courts-métrages, 18 films seront donnés à visionner au Jury et aux spectateurs avec, à la clé, deux Prix : Meilleur Court-métrage (Grand Prix du Festival) et Meilleur Scénario (Prix de la Meilleure idée originale). Parmi ces courts, les films belges suivants vaudront le détour :

- Kapitalistis de Pablo Muñoz Gomez, avec Georges Siatidis, Nikolaos Sachas, Wim Willaert et Anne Paulicevich,
- La Station de Patrick Ridremont,
Qui ne dit mot de Stéphane de Groodt, et
Timing de la régionale de l’étape, la Liégeoise Marie Gillain.

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon
George Siatidis dans Kapitalistis, de Pablo Munoz Gomez

Les autres événements du FIFCL

Le vendredi 8 décembre

- « Les secrets du rire pour écrire une bonne comédie », de 9h30 à 13h, et
- la Leçon de doublage par l’asbl Clap, à 14h au cinéma Le Sauvenière.

Le samedi 9 décembre

- « Y-a-t-il un réalisateur de comédie dans la salle ? », de 10h à 12h30 au Pôle Image de Liège,
- la rencontre de KissKissBankBank avec Le FIFCL, à 15h au Théâtre de Liège,
- la conférence Movietown, à 18h30 au Cinéma Palace - Salle 2, et
la conférence « L’importance des liens qui lient l’industrie de la musique et du cinéma », de 18h30 à 19h45.

Plus d’infos : www.fifcl.be

Bon Festival !

Jean-Philippe Thiriart

08:52 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fifcl, festival, international, film, comédie, liège, darmon, prévost, laroque, bourdon | |  Facebook | |  Imprimer |

28 juin

Sortie Blu-ray de LA LA LAND : La jeunesse, cette promesse

Voilà un film qui fait  beaucoup du bien. Beaucoup de bien ! Vous êtes fatigué de votre journée insurmontable lors de laquelle vous vous êtes retrouvé dépassé, débordé, épuisé. Cependant, vous n’avez ni l'envie de rejoindre le pays des rêves ni le courage d’aller chez Dreamland. Pas de problème : il y a le Blu-ray (le top pour un tel film) ou le DVD de La La Land, disponibles un peu partout depuis quelques semaines !

La La Land est un musical américain réalisé par Damien Chazelle. Lorsqu’on visionne le film, on comprend pourquoi il est devenu, à 31 ans à peine, le plus jeune cinéaste de l’histoire à recevoir l’Oscar du meilleur réalisateur. Tout n’était cependant qu’une question de temps pour celui qui avait déjà réalisé l’incroyable Whisplash (2014).

Le film que nous avons choisi de vous présenter est d’un tout autre genre puisqu’il s’agit réellement d’un film musical à savourer en famille. Le film commence par une scène assez incroyable qui annonce, d'emblée, la couleur ou plutôt... les couleurs du film ! Et elles sont nombreuses.

maxresdefault.jpg

 

La La Land est un film rempli de bons sentiments. Nous n’avions plus vu de films musicaux de la même trempe depuis Singin' in the Rain (Donen et Kelly, 1952), West Side Story (Robbins et Wise, 1961), Les parapluies de Cherbourg (Demy, 1964), Mary Poppins (Stevenson, 1964) ou encore Annie (Huston, 1982). Certaines scènes de La La land resteront en tout cas gravées dans nos mémoires comme le sont certaines de ces comédies musicales.

L’histoire, centrée sur une rencontre amoureuse et les rêves de succès et de reconnaissance des deux tourtereaux est quant à elle très actuelle. Chaque artiste rêve en effet de reconnaissance et éprouve parfois la plus grande des difficultés à allier vie amoureuse et vie artistique pleinement épanouies.

Les acteurs principaux jouent à merveille et démontrent une nouvelle fois qu'ils font partie de ce que Hollywood a de meilleur à nous offrir. Ryan Gossling apparait dans un rôle aux antipodes des Only God Forgives ou Drive et prouve une nouvelle fois toute l’étendue de son talent. Quant à Emma Stone, rien d'étonnant à ce que l’Oscar de la meilleure actrice soit venu récompenser la qualité de son travail. La complémentarité des deux acteurs n’est plus à démontrer après Crazy, Stupid, Love. (Ficarra et Requa, 2011) et Gangster Squad (Fleischer, 2013).

pub Blu-ray 02.jpg

 

Les bonus

Rayons bonus, le Blu-ray offre plus de 20 minutes de bonus additionnels aux déjà sympathiques bonus compris dans le DVD du film. Soit un outil permettant de naviguer entre les chansons du film et deux focus : un sur l'ouverture énorme du métrage et un autre sur Justin Hurwitz, le génie musical grâce auquel le film a été possible.

Les bonus du DVD (compris donc également sur le Blu-ray) reprennent les traditionnels commentaires audio et bande annonce mais aussi des sujets sur la Première du film à Paris et dans le monde, ainsi qu'une galerie d'affiches, notamment.

 

 

Nos cotes

Le film : ****
Les bonus : ***

Belle (re)découverte de La La Land, qui en appellera sans doute bien d'autres !

Raphaël Pieters et Jean-Philippe Thiriart

10:00 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de DVDs, Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la, land, lalaland, ryan, gosling, emma, stone, comédie, musicale, oscar, oscars | |  Facebook | |  Imprimer |