03 janv.

Projection de MISSION ce soir à Cinematek - Notre interview filmée du réalisateur Roland Joffé

A l’occasion de la sortie en DVD du documentaire Marquis de Wavrin, du manoir à la jungle, relatant la vie de l’explorateur et cinéaste Robert de Wavrin, qui, à la fin des années 1920, est le premier blanc à filmer au nord de la forêt Amazonienne, CINEMATEK nous embarque pour un voyage le long du fleuve Amazone et de sa jungle touffue. Ce soir à 19h dans la Salle Ledoux, projection de Mission, le film spectaculaire à message humaniste réalisé par Roland Joffé, avec Jeremy Irons et Robert De Niro.

mission,roland,joffe,cinematek,dechirure,cite,joie,bifff,festival,international,film,fantastique,bruxelles,salle,ledoux
Roland Joffé et Robert De Niro sur le tournage de Mission


Palme d’Or 1986, cette œuvre nous conte l’histoire, dans l'Amérique du Sud du 18e siècle, d’un missionnaire jésuite partagé entre son devoir d'obéissance envers le clergé central et son amour pour le peuple indien Guarani qu'il protège contre la domination espagnole et portugaise.

Nous avons eu la chance voici quelques années d’interviewer Roland Joffé au Festival International du Film Fantastique de Bruxelles (BIFFF). Un Roland Joffé en verve avec lequel nous allions retracer son parcours de cinéaste? Réalisateur de The Killing (La Déchirure) - lauréat de trois Oscar -, de Mission, donc, et de City of Joy (La Cité de la Joie), pour ne citer que trois de ses films, Roland Joffé s'est entretenu avec nous pendant une vingtaine de minutes.

Il nous parle d’abord des difficultés qu'il a éprouvées à gérer le succès de La Déchirure et de La Cité de la Joie, avant de nous déconcerter quelque peu lorsqu'on lui demande s'il se considère comme un cinéaste du réel.


Il évoque ensuite le duo d'exception qu'il a formé avec Ennio Morricone, allant jusqu'à imiter celui qui est et restera sans doute à jamais un des plus grands compositeurs de musiques de films. Le tout dans un italien de qualité et en poussant un peu la chansonnette.


Par après, il nous explique en quoi ses études de théâtre ont influencé sa direction d'acteurs, et nous accorde qu'il est véritablement un cinéaste engagé, nous expliquant en quoi il fait partie de cette famille de réalisateurs.



Enfin, c’est avec beaucoup d’affection qu’il nous parle de certains des grands acteurs qu'il a dirigés. Et nous dit en quoi ils sont différents. Nous pensons ici à Robert de Niro, Jeremy Irons, Paul Newman et Patricia Arquette.


Bonne projection ce soir et belle (re)découverte de l’œuvre de Roland Joffé !

Jean-Philippe Thiriart

01 janv.

Karin Viard est la JALOUSE des frères Foenkinos

De David et Stéphane Foenkinos
Avec Karin Viard, Dara Tombroff, Anne Dorval, Thibault de Montalembert
Comédie
1h47

Cote : ***

jalouse,karin,viard,david,stephane,foenkinos,anne,dorval,delicatesse,fiff,festival,international,film,francophone,namur
Karine Viard est jalouse, très jalouse

 

David et Stéphane Foenkinos nous régalent avec ce film sur les femmes et leur difficulté à passer le cap d’un certain âge. Personne n’aime vieillir et cela est peut-être encore plus vrai pour les femmes. Les réalisateurs nous racontent le passage d’une femme que l’on pourrait qualifier de mère attentionnée à celui d’une femme à la jalousie maladive. Nathalie Pêcheux (Karin Viard) est une professeure de lettres divorcée qui vit avec sa danseuse de fille Mathilde (Dara Tombroff), à laquelle elle va soudainement s’en prendre, ne supportant plus sa réussite. Le reste de l’entourage de Nathalie ne manquera pas, lui-aussi, de se retrouver victime de sa jalousie naissante.

jalouse,karin,viard,david,stephane,foenkinos,anne,dorval,delicatesse,fiff,festival,international,film,francophone,namur
Dara Tombroff et Karin Viard


Comédie à l’humour décapant, Jalouse a pour actrice principale Karin Viard (La famille Bélier, Embrassez qui vous voudrez) dans le rôle de la mère déboussolée. On découvre également la ravissante Dara Tombroff dans son premier rôle à l’écran. Mais on retrouve surtout Anne Dorval, qui avait obtenu le Bayard d’Or de la meilleure comédienne au Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) en 2014 pour son interprétation de la Mommy de Xavier Dolan. C’est lors de ce festival que nous avons découvert Jalouse, présenté dans la Section « Regards du Présent ». Thibault de Montalembert (Je vais bien ne t’en fais pas, Chocolat), Bruno Todeschini (Une aventure, La délicatesse) et Anaïs Demoustier (Une nouvelle amie, La Villa) incarnent avec conviction différents seconds rôles.

jalouse,karin,viard,david,stephane,foenkinos,anne,dorval,delicatesse,fiff,festival,international,film,francophone,namur
Karin Viard et Anne Dorval


Belle réussite que ce deuxième long-métrage signé par les frères Foenkinos, après La délicatesse en 2011. Karin Viard crève l’écran comme à son habitude et joue à merveille le rôle d’une mère tout à coup déboussolée par la moindre petite contrariété. Et c’est avec un réel plaisir que nous avons découvert Dara Tombroff dans le rôle d’une fille bien dans ses baskets mais confrontée à une mère tout à coup très jalouse de sa réussite.

Amateurs de douces comédies à l’humour bien pensé, ne ratez pas l’occasion de découvrir ce film sorti cette semaine cinéma dans nos salles !

Raphaël Pieters et Jean-Philippe Thiriart

16:56 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jalouse, karin, viard, david, stephane, foenkinos, anne, dorval, delicatesse, fiff, festival, international, film, francophone, namur | |  Facebook | |  Imprimer |

22 déc.

Focus sur quatre films du Be Film Festival 2017

Paris Pieds Nus et… L’Iceberg et La Fée

Paris Pieds Nus sera projeté ce soir à 19h à Cinematek. Quatrième long métrage de Dominique Abel et Fiona Gordon après L’Iceberg, Rumba et La Fée, Paris Pieds Nus nous donne à voir un très beau quatuor d’acteurs : Abel et Gordon bien sûr, mais aussi Pierre Richard et Emmanuelle Riva, dans un de ses tout derniers rôles à l’écran.

N’hésitez pas à (re)découvrir notre critique de L’Iceberg, les mots des gagnants de notre concours La Fée, et le message d’Abel et Gordon aux visiteurs d’En cinémascope !



Jan Bucquoy a encore frappé avec La vie sexuelle des Belges, Camping Cosmos et… Les vacances de Noël

La vie sexuelle des Belges sera proposé ce soir également, à 22h30 à Bozar.
S'il a commencé la réalisation en 1695, c'est en 1993 que Jan Bucquoy sortait son premier long métrage, premier d'un décalogue consacré à la vie sexuelle des Belges.
Film culte, La vie sexuelle des Belges a remporté en 1994 le Prix Cavens de l'Union de la critique de cinéma, élu meilleur film belge de l'année. Notez que le DVD du film contient deux bonus permettant de mieux pénétrer dans l'univers du cinéaste. L'un est consacré à la vie artistique des Belges et au musée de la femme et du slip tandis que l'autre aborde la vie sexuelle de la famille royale, de Magritte et de Tintin. Ce film est projeté au Be Film dans le cadre de l'initiative 50/50 : Cinquante ans de cinéma belge, Cinquante ans de découvertes, dont vous retrouverez une partie des films sur 
la sélection 50/50 d’UniversCiné.

Après La vie sexuelle des Belges, naissait Camping Cosmos, un peu moins dense que La vie sexuelle des Belges. Jan Bucquoy y dirige notamment Arno et un terrible Claude Semal habillé en Tintin. on y retrouve aussi la fameuse Lolo Ferrari, qui a contribué à faire de la sortie du film à Cannes un événement. Elle figure ainsi dans l'un des deux bonus du DVD du film, dans lequel on peut la voir à Cannes en compagnie de l'équipe du film, l'autre bonus présentant un entartage perpétré sur la Croisette.

paris,pieds,nus,vie,sexuelle,belges,en,amont,du,fleuve,spit,split,be,film
La vie sexuelle des Belges

Ce jour-là, Jan Bucquoy frappait à nouveau !

Le coup d'Etat annoncé par Jan Bucquoy a bien eu lieu le samedi 21 mai 2005. Il l'avait dit : seule la pluie était susceptible de remettre cet événement à une date ultérieure. Si le fameux coup s'est soldé par un échec, l'enthousiasme de son instigateur lors de cette entreprise se doit d'être loué. Il avait proposé aux Belges de se mobiliser et d'attaquer, chacun dans son bled, certaines institutions comme la brasserie Jupiler ou la fromagerie de Herve. Celui pour qui la raison d'être de la Belgique réside dans les frites se décrit comme un terroriste chirurgien, à l'inverse du terroriste pâtissier qu'est son comparse Noël Godin. Précisons encore que Jan Bucquoy éditait peu après un livre sur les sujet aux Editions du Somnambule Equivoque (Chroniques d'un coup d'Etat annoncé).

Accompagnée d'un programme politique très complet, la manœuvre de Bucquoy et de son parti, BANANE (Bien allumés nous allons nous évader), est à la base répétée tous les 21 mai. Le refrain de l'hymne national proposé par l'agitateur est plutôt évocateur : Amusons-nous, foutons-nous de tout, la vie passera comme un rêve... Amusons-nous, faisons les fous, la vie est si courte après tout... Après avoir été arrêté administrativement par la police devant le Palais royal, Bucquoy a finalement été relâché six heures plus tard.

Personnage éminemment attachant, Jan Bucquoy a étudié la littérature, la philosophie, la réalisation et les sciences politiques. Touche-à-tout, il a notamment publié pas moins de 35 BD, dont Le Bal du rat mort (Prix de la meilleure BD belge en 1979) et Les Chemins de la gloire (pour laquelle il recevra ce même prix dix ans plus tard). Peintre officiel de la famille royale de Belgique nue, Jan Bucquoy est également le créateur du musée belge du slip - qui fait partie de l'expo La Belgique visionnaire - et du musée vivant de la femme. Ses deux premiers films bénéficiaient alros d'une belle sortie DVD tandis que sortait en salles Les vacances de Noël.


paris,pieds,nus,vie,sexuelle,belges,en,amont,du,fleuve,spit,split,be,film
Jan Bucquoy, un Big Fish échoué sur la plage cannoise


Les vacances de Noël est le fruit de 150 heures d'images que Jan Bucquoy veut à l'image de la vie. Album de vacances et documentaire romancé où prime un réalisme poussé à l'extrême, le film met en scène les voyages à Cannes du réalisateur et de Noël Godin. Il témoigne de leur réflexion sur les chances de réussite pour un homme d'âge mûr de séduire des jeunes femmes. Ce dernier épisode du décalogue de Jan Bucquoy sur la vie sexuelle des Belges sortait alors que les huitième et neuvième étaient en préparation. Véritable Geoge Lucas belge, l'agitateur avait déjà projeté une éventuelle sortie collector dix DVD de son décalogue, une fois celui-ci terminé. Ceux-ci devaient être renfermés dans une grosse moule qui diffuserait son nouevel hymne national belge une fois ouverte. Tout bonnement génial !

En amont du fleuve

Le dernier film de Marion Hänsel, En amont du fleuve, sera projeté ce samedi 23 décembre à 17h30 à Bozar. Nous vous proposons de (re)découvrir notre interview filmée de Marion Hänsel, ainsi que celles de ses acteurs Olivier Gourmet et Sergi López, réalisées au Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF).


Spit’N’Split

Enfin, ce samedi 23 décembre toujours, à 21h45, sera proposé à Bozar le premier long métrage du jeune réalisateur Jérôme Vandewattyne : Spit’N’Split. Nous vous invitons à lire ou à relire nos interviews de cet enfant terrible du Festival International du Film Fantastique de Bruxelles (BIFFF), pour ses films Slutterball (un film du CollectIFFF)  et Spit’N’Split bien sûr. Ainsi que notre critique de Spit’N’Split !

Bonne suite de Festival et excellentes fêtes de fin d’année !

Jean-Philippe Thiriart

19 déc.

Le Be Film Festival démarre aujourd’hui à Bozar

Le Be Film Festival va une nouvelle fois faire sa fête au cinéma belge. Il s’ouvrira ce soir dès 19h15 avec la projection d’Une Part d’Ombre de Samuel Tilman et se clôturera le samedi 24 décembre, sur le coup de 11 heures, avec celle de Bigfoot Junior de Ben Stassen et Jérémie Degruson. Sous le sapin de Noël planté par les organisateurs du Be Film : courts et longs métrages de fiction, documentaires et d’animation.

be,film,festival,2017,schoenaerts,gourmet,bouli,lanners,adele,exarchopoulos,fidele,noces


Nos comédiens seront mis à l’honneur, avec la présence à Bozar de celles et ceux qui font rayonner le cinéma belge à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières : Matthias Schoenaerts, Jan Decleir, Olivier Gourmet, Bouli Lanners, Lubna Azabal, Wim Willaert, Emilie Dequenne ou encore Fabrizio Rongione, de nouveau maître de cérémonie lors des prochains Magritte du cinéma. Mais aussi celle d’artistes étrangers qui ont rejoint notre production nationale avec talent : Adèle Exarchopoulos, André Dussolier, Pascal Greggory, Pierre Richard et Sergi Lopez, notamment. Seront également présents au Festival les réalisateurs belges, jeunes et confirmés confondus, que sont François Troukens, Samuel Tilman, Lucas Belvaux, Michaël R. Roskam, Abel et Gordon ou encore Marion Hänsel.

be,film,festival,2017,schoenaerts,gourmet,bouli,lanners,adele,exarchopoulos,fidele,noces


La marraine de l’édition de cette année, Fien Troch, dévoilera quant à elle ses secrets de tournage. Et concerts et DJ sets viendront une fois encore compléter la fête pour les grands, tandis que les plus jeunes seront invités à participer à une séance famille le 24 décembre.

N’hésitez pas à lire notre critique enthousiaste du très intense Noces de Stephan Streker, projeté ce jeudi 21/12 à 21 heures !

be,film,festival,2017,schoenaerts,gourmet,bouli,lanners,adele,exarchopoulos,fidele,noces


Vendredi, nous aborderons d’autres films estampillés Be Film Festival 2017. Paris Pieds Nus et La vie sexuelle des Belges d’abord, projetés le soir-même. En amont du fleuve et Spit’N’Split ensuite, projetés, eux, le samedi 23 décembre.

Plus d’infos : befilmfestival.be

Bon Festival !

Jean-Philippe Thiriart

04:54 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films, Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : be, film, festival, 2017, schoenaerts, gourmet, bouli, lanners, adele, exarchopoulos, fidele, noces | |  Facebook | |  Imprimer |

07 déc.

Le Festival International du Film de Comédie de Liège démarre aujourd’hui !

C’est aujourd’hui, jeudi 7 décembre, que démarre le Festival International du Film de Comédie de Liège (FIFCL). Clap deuxième pour ce festival qui mettra à rude épreuve les zygomatiques des spectateurs. Les festivités prendront fin ce dimanche 10 décembre. Quatre jours de films - longs et courts confondus -, de conférences, de rencontres… de fête !

Pour le dynamique directeur général du FIFCL Adrien François, un festival, c’est une plateforme de rencontres, de diffusion et de promotion. Le comédien belge Jean-Luc Couchard, parrain du Festival, lui a suggéré d’axer sa manifestation autour de la comédie. La Belgique, qui a vu naître les pépites d’humour que sont C’est arrivé près de chez vous, Dikkenek ou encore Les Barons se devait de compter un tel festival de cinéma. Pendant ces quatre jours, le rire sera bien le propre de l’homme et il sera liégeois, à n’en point douter !

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon
Jean-Luc Couchard, Parrain du Festival

Un lien fort avec le Festival Alpe d’Huez

Désireux de voir grandir cette manifestation, le programmateur du Festival Alpe d’Huez, festival lui aussi axé autour du rire, est également devenu celui du FIFCL. Pierre de Gardebosc estime ainsi que le Festival le de Liège a le mérite de défendre la comédie dans un pays et une région où l’humour est une valeur largement reconnue.

Deux jurys, présidés par les comédiens français Gérard Darmon et Edouard Montoute

Les jurys des compétitions longs et courts-métrages seront présidés respectivement par les comédiens français Gérard Darmon (Les Princes, La Cité de la peur) et Edouard Montoute (Femme Fatale, Taxi). Gérard Darmon se verra remettre la Frite de Cristal du Festival en guise de remerciement pour son talent. Ça ne s’invente pas !
Le président Darmon sera entouré de Catherine Jacob (Tatie Danielle, Chez nous), Frédéric Diefenthal (Taxi), Patrick Mille (En équilibre) et Pauline Lefèvre (Voir la mer).

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon

Cérémonies d’Ouverture et de Clôture

Aux commandes des Cérémonies d’Ouverture et de Clôture, deux présentateurs d’exception, Julien Lepers ouvrant un bal que Renaud Rutten fermera. Avec deux fims programmés :

- le court-métrage José de David Mutzenmacher, Alexandre Bouchet et Gaetan Liekens, avec Olivier Nardin (le rappeur et humoriste James Deano), Mourade Zeguendi (Les Barons, Dikkenek), Mounir Ait Hamou (Les Barons) et l’inimitable Kody, et

- le long-métrage Brillantissime de Michèle Laroque, avec le bien beau casting Michèle Laroque, Kad Merad, Françoise Fabian, Gérard Darmon, Rossy De Palma et Pascal Elbe.

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon
Michèle Laroque, réalisatrice du film d'Ouverture

Et un, et deux, et trois invités d’honneur !

Daniel Prévost (Le diner de cons, Pas sur la bouche), Guy Lecluyse (Bienvenue chez les chtis, 36 Quai des orfèvres) et Antoine Duléry (Hommes, Femmes : mode d’emploi, Camping) seront mis à l’honneur par le Festival.

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon

Deux compétitions, cinq Prix

Cinq longs-métrages seront en lice pour l’obtention des Grand Prix du Festival, Prix Spécial du Jury et Prix d’interprétation. S’il ne fallait en pointer que deux, ce seront les films français Garde alternée d’Alexandra Leclère. Avec une très belle distribution : Valérie Bonneton, Didier Bourdon, Isabelle Carré, Josiane Balasko, Laurent Stocker, Hélène Vincent et Michel Vuillermoz. Et Je vais mieux de Jean-Pierre Améris, avec Eric Elmosnino, Ary Abittan et Alice Pol.

Dans la compétition Courts-métrages, 18 films seront donnés à visionner au Jury et aux spectateurs avec, à la clé, deux Prix : Meilleur Court-métrage (Grand Prix du Festival) et Meilleur Scénario (Prix de la Meilleure idée originale). Parmi ces courts, les films belges suivants vaudront le détour :

- Kapitalistis de Pablo Muñoz Gomez, avec Georges Siatidis, Nikolaos Sachas, Wim Willaert et Anne Paulicevich,
- La Station de Patrick Ridremont,
Qui ne dit mot de Stéphane de Groodt, et
Timing de la régionale de l’étape, la Liégeoise Marie Gillain.

fifcl,festival,international,film,comédie,liège,darmon,prévost,laroque,bourdon
George Siatidis dans Kapitalistis, de Pablo Munoz Gomez

Les autres événements du FIFCL

Le vendredi 8 décembre

- « Les secrets du rire pour écrire une bonne comédie », de 9h30 à 13h, et
- la Leçon de doublage par l’asbl Clap, à 14h au cinéma Le Sauvenière.

Le samedi 9 décembre

- « Y-a-t-il un réalisateur de comédie dans la salle ? », de 10h à 12h30 au Pôle Image de Liège,
- la rencontre de KissKissBankBank avec Le FIFCL, à 15h au Théâtre de Liège,
- la conférence Movietown, à 18h30 au Cinéma Palace - Salle 2, et
la conférence « L’importance des liens qui lient l’industrie de la musique et du cinéma », de 18h30 à 19h45.

Plus d’infos : www.fifcl.be

Bon Festival !

Jean-Philippe Thiriart

08:52 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fifcl, festival, international, film, comédie, liège, darmon, prévost, laroque, bourdon | |  Facebook | |  Imprimer |