17 mai

Alien: Covenant - Papy Ridley fait de la résistance !

De Ridley Scott
Avec Michael Fassbender, Katherine Waterston, James Franco, Billy Crudup, Danny McBride
Science-fiction
2
h

Cote : *

 

01.jpg


Ou comment condamner des milliers de personnes à cause d’incohérences scénaristiques.

Mais commençons par le commencement.

Avec
Alien, Ridley Scott avait frappé fort à la fin des années 70 ! Un vaisseau perdu dans l’espace, un alien tueur et un équipage pris au piège, voilà les trois ingrédients magiques d’une franchise qui a alimenté les angoisses des plus hardis d’entre nous.

Retour tout aussi spectaculaire en 1986 avec cette fois aux manettes James Cameron. Cette suite directe du premier volet délaissera quelque peu son aspect claustrophobique pour y ajouter une bonne dose d’action comme seul le réalisateur des Terminator et autre True Lies en a le secret.

S’en suivront deux autres films (en 1992 et 1997) réalisés par David Fincher et Jean-Pierre Jeunet, explorant toujours un peu plus loin la mythologie mise en place par Ridley Scott et Dan O’Bannon, scénariste du premier opus.

02.jpg


Et puis, en 2012, arriva Prometheus. Alors que les fans attendaient depuis des années une suite directe à la saga Alien, on eut droit à une prequel menant aux évènements du premier opus. Et le moins que l’on puisse dire est que l’accueil fût (très
 ?) mitigé. Scénario sans queue ni tête, incohérences à foison, protagonistes sans charisme… le film se rattrapait néanmoins par une réalisation soignée et des images d’une beauté rare.

400 millions de dollars de recettes plus tard, ce mercredi 17 mai 2017, sort la
sequel de la prequel. (Huhu)

Et qu’est-ce qu’on en a pensé ? Nous allons vous le dire. Mais d’abord, voici le pitch :
« Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper. »

 

03.jpg


On ne va pas la faire longue : c’est beau. Le film à de la gueule. Juste équilibre entre CGI et décors naturels. Voilà pour le positif.

Alien: Covenant
souffre des mêmes défauts que Prometheus, un cran au-dessus encore. Le film croule sous les incohérences, à tel point qu’on en sort complètement au bout de 10 petites minutes à peine. Impossible de s’investir et de ressentir quoi que ce soit pour cet équipage profondément débile et dont chacune des décisions n’a ni queue ni tête. Enfin, comme dans Prometheus, nous avons droit à une philosophie de comptoir n’apportant rien à l’histoire et engendrant le plus souvent des dialogues à la limite du ridicule.

Rien de bien folichon côté ambiance non plus. Les frissons ne sont définitivement pas au rendez-vous.

Il est encore loin le temps où nous aurons enfin droit à un Alien digne de ce nom (Sigourney, reviens !). Et, par pitié, si un jour vous arrivez sur une planète inconnue, n’enlevez pas votre casque. Non, vraiment. C’est débile.

Antoine Leroy

18:06 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : covenant, ridley, scott, fassbender, franco, cameron, fincher, jeunet, alien | |  Facebook | |  Imprimer |

12 mai

Le BIFFF 2014 est mort, vive le BIFFF ! - 1/3

Le BIFFF 2014 a vécu. Et bien vécu. Avec différentes animations organisées chaque soir. Un concours de maquillage visage et un autre consacré au body painting qui, depuis que le BIFFF a pris ses quartiers aux Beaux-Arts, a pour thème les tableaux vivants. Un Concours de Cosplay. Un Bal des Vampires. Un ZomBIFFF Day avec sa ZomBIFFF Parade, et une ZomBIFFF Night. Et des films, beaucoup de films, dont pas moins de cent longs-métrages ! Le palmarès de cette 32e édition du Festival a été dévoilé le dimanche 20 avril, lors de la séance de clôture, qui s'est tenue dans la salle Henry Lebœuf du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.

01=Le 32e BIFFF, une page qui se tourne... (531x800).jpg
Le 32e BIFFF, une page qui se tourne...


Le palmarès

Longs-métrages

Prix du public : Witching and Bitching de Alex de la Iglesia
Prix 7e Parallèle : LFO de Antonio Tublen
Une Mention spéciale pour Wrong Cops de Quentin Dupieux
Prix Thriller : Monsoon Shootout de Amit Kumar
Méliès d'Argent : Let us Prey deBrian O’Malley
Corbeaux d'Argent : Rigor Mortis de Juno Mak et Horror Storiesde Min Kyu-dong, Kim Sung-ho, Kim Hui et Jung Bum-shik
Corbeau d'Or : Witching and Bitching de Alex de la Iglesia
Une Mention spéciale pour Control de Kenneth Bi

02=Rémy Legrand, icône du BIFFF (800x533).jpg
Rémy Legrand, icône du BIFFF


Courts-métrages

Prix du Jury Jeunesse : Figures de Miklos Keleti
Prix Fedex : Babysitting Story de Vincent Smitz
Prix La Trois : Interférence de John Danvoye
Prix Sabam : Figures de Miklos Keleti
Prix Be TV : Figures de Miklos Keleti
Prix UPCB (Union de la Presse Cinématographique Belge) : Babysitting Story de Vincent Smitz
Et une Mention spéciale pour Boules of Dead de Manuel Janssens
Mélies d'Argent : Lilith de Maxim Stollenwerk
Grand Prix : Lilith de Maxim Stollenwerk

03=Un maquillage corps signé Thanee Andino Mejia (532x800).jpg
Un maquillage corps signé Thanee Andino Mejia


27e Concours International de Body Painting

Thanee Andino Mejia remporte le concours, devant Sandrine Lahou et Jemimah Raty. Une Mention spéciale « Originalité » est attribuée à Jana Van Der Veken.

31e Concours de Maquillage Visage

Océane Thys remporte le concours dans la catégorie amateur. Catherine Nicaisse termine quant à elle première dans la catégorie semi-pro. Et Cindy Durand s'impose dans la catégorie reine, puisqu'elle est lauréate du Prix Effets spéciaux de ce BIFFF 2014.

04=Un maquillage visage signé Cindy Durand (533x800).jpg
Un maquillage visage signé Cindy Durand


Les masterclass et les invités

Quatre masterclass ont été données cette année. Autour du créateur d'univers qu'est Jean-Pierre Jeunet (L'élixir de Jeunet) et de Tonino Benacquista (Il était une fois un caméléon), deux personnages que les organisateurs du Festival affectionnent particulièrement et auxquels ils ont souhaité rendre hommage. Ils avaient déjà été invités à venir au BIFFF mais n'étaient pas libres. Benacquista, auteur des romans puis scénariste des films Malavita, La boîte noire, ou encore Les morsures de l'aube faisait par ailleurs partie du Jury Thriller. Quant à Jeunet, il avait à cœur de venir à la rencontre des Festivaliers dans le cadre d'une masterclass donc, ou « classe de maître » pour reprendre ses termes. Deux autres masterclass se sont tenues. Autour de Star Wars et des effets spéciaux (De Star Wars 77 à Star Wars 2015). Et de la Ligue des Droits de l'Homme (1984 : Retour sur le présent). Le BIFFF fait décidément bien plus que présenter des films !

Rayons invités, il ne fallait pas rater cette année le Q&A de George Sluizer, le réalisateur de Dark Blood, film vieux de vingt ans mais qui n'avait jamais pu être terminé suite au décès de River Phoenix en 1993. Il a réussi à faire un film en rassemblant les images qu'il avait de son acteur. Et vingt ans plus tard, il sort une version en essayant de faire le maximum avec tout ce dont il disposait. Et en rajoutant différents éléments. La Scream Queen et double James Bond Girl Caroline Munro, que l'on a pu voir dans Maniac faisait, elle aussi, partie des invités du Festival, aux côtés de Benoît Delépine, Philippe Nahon, Sergi López (membre du Jury International) et autres Lloyd Kaufman.

05=Lloyd Kaufman, venu fêter les 40 ans de Troma avec Return to Nuke 'em High Volume 1 (800x531).jpg
Lloyd Kaufman, venu fêter les 40 ans de Troma avec Return to Nuke 'em High: Volume 1


Jean-Philippe Thiriart et Simon Van Cauteren

19:05 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Bilans de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bifff, festival, international, film, fantastique, bruxelles, lloyd, kaufman, alex, iglesia, jeunet | |  Facebook | |  Imprimer |

18 avril

BIFFF 2014-Day 10:L'interview de Jean-Pierre Jeunet en images!

_DSC1892.jpg

_DSC1896.jpg

_DSC1899.jpg

    _DSC1900.jpg


    _DSC1918.jpg

14:24 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Interviews, Photos | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bifff, festival, international, film, fantastique, bruxelles, jean, pierre, jeunet, delicatessen, fabuleux, destin, amelie, poulain | |  Facebook | |  Imprimer |