30 avril

NICO 1988 : une icône en quête perpétuelle de simplicité

De Susanna Nichiarelli
Avec Tryne Dyrholm, John Gordon Sinclair, Anamaria Marinca
1h33
Biopic musical

Cote : ***

nico,1988,the,velvet,underground,tryne,dyrholm,biopic,musical,susanna,nichiarelli,rock


L’Italienne Susanna Nichiarelli réalise avec Nico 1988 son plus gros succès. La metteuse en scène transalpine fait le choix de baser sa biographie haute en couleurs sur les dernières années de vie de la chanteuse Nico. Cet axe apporte beaucoup au film puisqu’il peut se focaliser d’autant plus sur la profondeur des personnages, l’histoire, elle, étant bien connue d’une large partie du public.

C’est l’actrice danoise Tryne Dyrholm qui interprète Nico. L’actrice de 46 ans a déjà une belle carrière derrière elle et est connue du public francophone pour son rôle dans la série Les Héritiers, visionnable sur Arte voici bientôt deux ans. Elle incarne ici à merveille le rôle d’une Nico en fin de carrière. Pas facile pourtant de jouer avec subtilité le rôle d’une artiste toxicomane, ô combien talentueuse et en recherche permanente de différenciation. Après le passage de Nico dans le groupe The Velvet Underground, l’artiste imposée au groupe new-yorkais par Andy Warhol aura une carrière solo moins appréciée à l’époque mais aujourd’hui reconnue par l’ensemble de la critique rock.

nico,1988,the,velvet,underground,tryne,dyrholm,biopic,musical,susanna,nichiarelli,rock


L’histoire nous raconte donc la fin de cette carrière solo entreprise par Nico après son passage dans le Velvet. On y voit une chanteuse, jadis mannequin, ravagée par les années et par la drogue et dont les questionnements n’ont jamais été aussi importants. La mélancolie de cette femme, qui a toujours rejeté le fait d’être promue au rang d’icône, est jouée à merveille par l’actrice danoise. Sans tomber dans le pathos, Susanna Nichiarelli et Tryne Dyrholm nous montrent non pas Nico mais Christa Päfgen, une femme qui a refusé l’image de symbole, s’est empressée de vivre sa propre vie et dont la soif d’individualisme était plus importante encore que la toxicomanie.

nico,1988,the,velvet,underground,tryne,dyrholm,biopic,musical,susanna,nichiarelli,rock


On apprécie également la façon avec laquelle la relation qu’entretenait Nico et son fils est traitée. Le téléspectateur pourra se faire sa propre idée sur cette relation. Les non-dits sont importants et pourtant adéquats tant la complexité des personnages incarnés est importante.

Enfin, la mélancolie semble tenir une place particulièrement centrale dans ce film et cela s’explique aisément si l’on s’intéresse à la source d’inspiration de nombreux artistes.


Sa mise en scène de qualité et, surtout, la contribution remarquable de son actrice principale, Tryne Dyrholm, font de Nico 1988 un film à voir au plus vite !

Raphaël Pieters

12:53 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nico, 1988, the, velvet, underground, tryne, dyrholm, biopic, musical, susanna, nichiarelli, rock | |  Facebook | |  Imprimer |

28 août

Step Up 3-D

18:14 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : step, up, 3d, street, dance, danse, musical | |  Facebook | |  Imprimer |