22 déc.

Focus sur quatre films du Be Film Festival 2017

Paris Pieds Nus et… L’Iceberg et La Fée

Paris Pieds Nus sera projeté ce soir à 19h à Cinematek. Quatrième long métrage de Dominique Abel et Fiona Gordon après L’Iceberg, Rumba et La Fée, Paris Pieds Nus nous donne à voir un très beau quatuor d’acteurs : Abel et Gordon bien sûr, mais aussi Pierre Richard et Emmanuelle Riva, dans un de ses tout derniers rôles à l’écran.

N’hésitez pas à (re)découvrir notre critique de L’Iceberg, les mots des gagnants de notre concours La Fée, et le message d’Abel et Gordon aux visiteurs d’En cinémascope !



Jan Bucquoy a encore frappé avec La vie sexuelle des Belges, Camping Cosmos et… Les vacances de Noël

La vie sexuelle des Belges sera proposé ce soir également, à 22h30 à Bozar.
S'il a commencé la réalisation en 1695, c'est en 1993 que Jan Bucquoy sortait son premier long métrage, premier d'un décalogue consacré à la vie sexuelle des Belges.
Film culte, La vie sexuelle des Belges a remporté en 1994 le Prix Cavens de l'Union de la critique de cinéma, élu meilleur film belge de l'année. Notez que le DVD du film contient deux bonus permettant de mieux pénétrer dans l'univers du cinéaste. L'un est consacré à la vie artistique des Belges et au musée de la femme et du slip tandis que l'autre aborde la vie sexuelle de la famille royale, de Magritte et de Tintin. Ce film est projeté au Be Film dans le cadre de l'initiative 50/50 : Cinquante ans de cinéma belge, Cinquante ans de découvertes, dont vous retrouverez une partie des films sur 
la sélection 50/50 d’UniversCiné.

Après La vie sexuelle des Belges, naissait Camping Cosmos, un peu moins dense que La vie sexuelle des Belges. Jan Bucquoy y dirige notamment Arno et un terrible Claude Semal habillé en Tintin. on y retrouve aussi la fameuse Lolo Ferrari, qui a contribué à faire de la sortie du film à Cannes un événement. Elle figure ainsi dans l'un des deux bonus du DVD du film, dans lequel on peut la voir à Cannes en compagnie de l'équipe du film, l'autre bonus présentant un entartage perpétré sur la Croisette.

paris,pieds,nus,vie,sexuelle,belges,en,amont,du,fleuve,spit,split,be,film
La vie sexuelle des Belges

Ce jour-là, Jan Bucquoy frappait à nouveau !

Le coup d'Etat annoncé par Jan Bucquoy a bien eu lieu le samedi 21 mai 2005. Il l'avait dit : seule la pluie était susceptible de remettre cet événement à une date ultérieure. Si le fameux coup s'est soldé par un échec, l'enthousiasme de son instigateur lors de cette entreprise se doit d'être loué. Il avait proposé aux Belges de se mobiliser et d'attaquer, chacun dans son bled, certaines institutions comme la brasserie Jupiler ou la fromagerie de Herve. Celui pour qui la raison d'être de la Belgique réside dans les frites se décrit comme un terroriste chirurgien, à l'inverse du terroriste pâtissier qu'est son comparse Noël Godin. Précisons encore que Jan Bucquoy éditait peu après un livre sur les sujet aux Editions du Somnambule Equivoque (Chroniques d'un coup d'Etat annoncé).

Accompagnée d'un programme politique très complet, la manœuvre de Bucquoy et de son parti, BANANE (Bien allumés nous allons nous évader), est à la base répétée tous les 21 mai. Le refrain de l'hymne national proposé par l'agitateur est plutôt évocateur : Amusons-nous, foutons-nous de tout, la vie passera comme un rêve... Amusons-nous, faisons les fous, la vie est si courte après tout... Après avoir été arrêté administrativement par la police devant le Palais royal, Bucquoy a finalement été relâché six heures plus tard.

Personnage éminemment attachant, Jan Bucquoy a étudié la littérature, la philosophie, la réalisation et les sciences politiques. Touche-à-tout, il a notamment publié pas moins de 35 BD, dont Le Bal du rat mort (Prix de la meilleure BD belge en 1979) et Les Chemins de la gloire (pour laquelle il recevra ce même prix dix ans plus tard). Peintre officiel de la famille royale de Belgique nue, Jan Bucquoy est également le créateur du musée belge du slip - qui fait partie de l'expo La Belgique visionnaire - et du musée vivant de la femme. Ses deux premiers films bénéficiaient alros d'une belle sortie DVD tandis que sortait en salles Les vacances de Noël.


paris,pieds,nus,vie,sexuelle,belges,en,amont,du,fleuve,spit,split,be,film
Jan Bucquoy, un Big Fish échoué sur la plage cannoise


Les vacances de Noël est le fruit de 150 heures d'images que Jan Bucquoy veut à l'image de la vie. Album de vacances et documentaire romancé où prime un réalisme poussé à l'extrême, le film met en scène les voyages à Cannes du réalisateur et de Noël Godin. Il témoigne de leur réflexion sur les chances de réussite pour un homme d'âge mûr de séduire des jeunes femmes. Ce dernier épisode du décalogue de Jan Bucquoy sur la vie sexuelle des Belges sortait alors que les huitième et neuvième étaient en préparation. Véritable Geoge Lucas belge, l'agitateur avait déjà projeté une éventuelle sortie collector dix DVD de son décalogue, une fois celui-ci terminé. Ceux-ci devaient être renfermés dans une grosse moule qui diffuserait son nouevel hymne national belge une fois ouverte. Tout bonnement génial !

En amont du fleuve

Le dernier film de Marion Hänsel, En amont du fleuve, sera projeté ce samedi 23 décembre à 17h30 à Bozar. Nous vous proposons de (re)découvrir notre interview filmée de Marion Hänsel, ainsi que celles de ses acteurs Olivier Gourmet et Sergi López, réalisées au Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF).


Spit’N’Split

Enfin, ce samedi 23 décembre toujours, à 21h45, sera proposé à Bozar le premier long métrage du jeune réalisateur Jérôme Vandewattyne : Spit’N’Split. Nous vous invitons à lire ou à relire nos interviews de cet enfant terrible du Festival International du Film Fantastique de Bruxelles (BIFFF), pour ses films Slutterball (un film du CollectIFFF)  et Spit’N’Split bien sûr. Ainsi que notre critique de Spit’N’Split !

Bonne suite de Festival et excellentes fêtes de fin d’année !

Jean-Philippe Thiriart

11 juil.

Projection de L'Iceberg ce 12 juillet à Flagey

Ce mercredi 12 juillet (en présence des réalisateurs) et à cinq autres dates (du 15 juillet au 12 août), L'Iceberg sera projeté au Studio 5 de Flagey. Il s'agit du premier long métrage du trio Dominique Abel - Fiona Gordon - Bruno Romy. Tous trois œuvreront par la suite ensemble sur Rumba et La Fée avec, à chaque fois, Abel et Gordon devant la caméra en duo burlesque hors du commun. Cette année, le couple à la ville comme à l'écran nous a régalés avec son Paris Pieds Nus, dans lequel on retrouve avec plaisir l'inoubliable Grand blond Pierre Richard et la talentueuse Emmanuelle Riva dans ce qui sera son dernier rôle à l'écran.


iceberg,fee,paris,pieds,nus,abel,gordon,romy,50,cinema,belge,flagey

Abel et Gordon s'en donnent à cœur joie dans L'Iceberg


L'Iceberg sera projeté dans le cadre de la belle avanture 50/50 : Cinquante ans de cinéma belge, Cinquante ans de découvertes, sur laquelle nous ne manquerons pas de revenir bientôt. Une aventure organisée en partenariat avec la plateforme belge de vidéo à la demande UniversCiné, qui propose, entre autres, pas moins de 900 films belges aux amateurs de cinéma de chez nous ou à ceux qui ont simplement envie de le découvrir.


Notre rencontre avec Abel et Gordon


Dominique Abel et Fiona Gordon étaient venus présenter La Fée en avant-première au cinéma namurois Acinapolis. Une dizaine de spectateurs avaient ainsi pu découvrir via un de nos concours ce film qui avait fait l'Ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. C'était en 2011.

À cette occasion, les sympathiques réalisateurs et acteurs avaient levé leur verre aux visiteurs d'En cinémascope, trois d'entre eux se chargeant de faire une critique-express de l'avant-dernier film du duo.

 



Notre présentation de L'Iceberg


L'Iceberg est donc l'oeuvre de trois metteurs en scène : Fiona Gordon, Dominique Abel et Bruno Romy. Les deux premiers forment le duo burlesque Abel et Gordon depuis plus de trois décennies et se sont ainsi associés au Français Bruno Romy pour la réalisation du film que nous vous présentons. Une comédie burlesque quasi muette basée sur un visuel très important, indispensable à la compréhension de la majorité des scènes, dont il fait la force.

Fiona, qui travaille dans un fast-food vit une existence tranquille accompagnée de ses deux enfants et d’un mari distrait prénommé Julien. Un soir, alors qu’elle range les condiments dans la chambre froide du restaurant, elle se retrouve accidentellement enfermée. Elle parvient à passer la nuit tant bien que mal avant qu’une employée ne la retrouve frigorifiée mais en bonne santé. Elle sera alors inexorablement attirée par tout ce qui est froid : des glaces du glacier à l’appel du grand nord. Elle fera la rencontre d’un marin sourd-muet et souhaitera partir à la recherche de... l’iceberg !

iceberg,fee,paris,pieds,nus,abel,gordon,romy,50,cinema,belge,flagey


L'Iceberg
est assez surprenant à premier abord. En effet, tandis que les premières scènes sont tout à fait compréhensibles, il faut attendre plusieurs minutes pour que les premières paroles fassent leur apparition. La première impression est que nous ne sommes pas devant un film mais bien au théâtre, tant le visuel occupe une place centrale et la gestuelle des acteurs est importante. Le duo Abel et Gordon fonctionne à merveille et on remarque aisément que leur complicité ne date pas d'hier.

Certaines scènes font également sourire en raison de la manière dont elles sont tournées. Même les effets spéciaux ont un côté atypique et décalé. Tous les personnages secondaires participent également au caractère burlesque de l’œuvre. La scène du coup de téléphone de Julien au maire  d’un village où se trouve Fiona vaut le détour à elle seule.
Les acteurs débordent d’énergie. Certains y verront même des caractéristiques empruntées à Charlie Chaplin. De quoi nous faire revivre des temps plus anciens du cinéma avec, toutefois, des actualisations bien réfléchies.


iceberg,fee,paris,pieds,nus,abel,gordon,romy,50,cinema,belge,flagey


Comment découvrir L'Iceberg et... le cinéma belge


Rendez-vous ce mercredi 12 juillet à Flagey pour L'Iceberg.

Et confortablement installés à la maison pour un regard multiple sur le cinéma belge avec la sélection 50/50 de UniversCiné !

Jean-Philippe Thiriart et Raphaël Pieters