19 janv.

Suite des projections du SILENCE DE LORNA à partir de ce dimanche 21 janvier à Cinematek

Dans le cadre de la deuxième partie d'un cycle consacré à Jean-Pierre et Luc Dardenne, la Cinémathèque royale de Belgique projettera encore à quatre reprises un de leurs très beaux films : Le Silence de Lorna.
De ce dimanche 21 janvier (15h30) au jeudi 1er février pour être précis.

le,silence,de,lorna,dardenne,cannes,arta,dobroshi,jeremie,renier,olivier,gourmet,fabrizio,rongione,cinematek,cinematheque,royale,belgique

Notre critique

Le Silence de Lorna

1h46
De Jean-Pierre et Luc Dardenne (2008).
Avec Arta Dobroshi, Jeremie Renier, Fabrizio Rongione
Mais aussi Alban Ukaj, Morgan Marinne, Olivier Gourmet

Cote : ***

Prix du scénario à Cannes et nominé aux César 2009 du meilleur film étranger, Le silence de Lorna est un film sans bavure mené à une allure modérée. Un film qui permet de bien ressentir les émotions des différents protagonistes.
Cette cadence se poursuit tout au long du film. Comme toujours avec les frères Dardenne, beaucoup de scènes sont tournées caméra à l'épaule, ce qui crée une intimité très forte et nous rapproche davantage encore des personnages. Ce film devait participer, selon nous, à l’attraction d’un public plus large vers le cinéma des Dardenne.

le,silence,de,lorna,dardenne,cannes,arta,dobroshi,jeremie,renier,olivier,gourmet,fabrizio,rongione,cinematek,cinematheque,royale,belgique
Arta Dobroshi bien entourée au Festival de Cannes


Parfois, les choses se passent comme on les avait prévues au départ. Parfois, les actes posés sont alors irréversibles. Parfois, il devient plus qu'impossible de revenir en arrière. Parfois...
Lorna est une bombe à retardement susceptible d’exploser à tout moment, tant le silence peut s’avérer mortel. Ne parle-t-on pas, bien souvent - certes à tort et à travers - d’un « silence de mort » ? Ce silence tue et on se demande au final à qui il bénéficie.

Jean-Philippe Thiriart

10:36 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de films | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le, silence, de, lorna, dardenne, cannes, arta, dobroshi, jeremie, renier, olivier, gourmet, fabrizio, rongione, cinematek, cinematheque, royale, belgique | |  Facebook | |  Imprimer |

10 janv.

Interview filmée d'Olivier Gourmet pour " La tendresse "

 

tendresse,olivier,gourmet,marion,hansel,fiff,namur
Olivier Gourmet, en interview au FIFF 2013


La tendresse est le dernier film de la réalisatrice belge Marion Hänsel, avec Olivier Gourmet et Marilyne Canto dans les rôles principaux.


Nous avons interviewé Olivier Gourmet lors de sa venue au récent Festival International du Film Francophone de Namur.

Il évoque d'abord la conception qu'a sa réalisatrice de la tendresse ; la simplicité, une des forces du scénario ; et la bande originale du film.

Ensuite, c'est sur son personnage et sur sa complicité avec Marilyne Canto qu'il s'arrête. Sans compter un petit message à votre attention. En deux parties : avant et après le générique de fin !

Bon visionnage !





11:00 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tendresse, olivier, gourmet, marion, hansel, fiff, namur | |  Facebook | |  Imprimer |

11 avril

Le CollectIFFF ? Un hommage explosif à leur BIFFF !

 

colectifff,bifff,bowling,killers,slutterball,everaert,olivier



Voici quelques années maintenant que Stéphane Everaert est le présentateur attitré des séances du Festival International du Film Fantastique de Bruxelles (BIFFF). C'est aussi un des initiateurs d'un projet un peu fou : le CollectIFFF. Malgré la tentative du gaillard de nous obtenir un exemplaire presse du DVD du même nom, rien n'y a fait : nous avons du acheter cet obscur objet du désir. Ô rage ô désespoir ? Que nenni ! Car 20 euros - c'est son prix - pour un produit au contenu aussi explosif que varié et au package aussi léché, c'est correct pour le moins.

Jacquette cartonnée comprenant, outre les 12 courts métrages du groupe de trublions, un DVD bonus reprenant les interviews des réals, le tout séparé par un beau livret en papier glacé d'une petite trentaine de pages. Voilà pour le produit.






Mais quid de l'idée qui lui a permis de voir le jour ? Parlons-en justement...

Elle a jailli voici deux ans - soit une année avant les 30 ans du BIFFF - dans l'esprit de dix-neuf potes. Qui décident de réaliser une série de courts métrages de genre. Au bout de l'aventure, douze verront le jour, les différents CollectIFFFeurs s'aidant mutuellement sur les différents films réalisés.

Cet « All in One Deadly Horror Action Packed Show » comprend douze « Kick Ass Movies » réalisés par autant de jeunes réalisateurs et réalisatrice. Car oui, que ce serait ce monde de brutes sans une femme ? Une femme dont le film est malgré tout assez... brutal ! Elle, c'est Katia Olivier. Son film, Belgian Psycho.


Belgian-Psycho-160x240.jpg


N'hésitez pas d'ailleurs à lire nos interviews de deux CollectIFFFeurs bien sympas, réalisées l'an dernier avant et pendant le Festival. Leurs noms ? Sébastien Petit pour Bowling Killers et Jérôme Vandewattyne pour Stlutterball. AKA respectivement Seb et Jerry. Au petit jeu de savoir qui du chat et du souriceau va manger l'autre, la réponse est toute trouvée : aucun des deux ! Tous deux, et cela est valable pour l'ensemble de leurs camarades de jeu, sont en effet parvenus à atteindre un but bien précis : rendre, dans des styles très différents, un très bel hommage au cinéma qui les passionne. Le cinéma de genre. Mais, surtout, à un des Festivals majeurs en la matière. Celui-là même qu'ils fréquentent depuis un p'tit temps et qui n'a pas manqué de sculpter leur cinéphilie ou cinéphagie - c'est selon - fantastique... Le BIFFF, bien sûr !

Une fois l'objet acquis, nous sommes évidemment partis à la chasse aux dédicaces des différents artisans du CollectIFFF. Avec une démarche sensiblement comparable au gosse que nous étions voici une bonne vingtaine d'années. Un gosse qui venait de recevoir, après maintes supplications, son album Panini du Mondial Italia 90 et qui n'avait qu'une envie : le remplir au plus vite !


2540819572_3.jpg
Bowling Killers



Comptez, au total, environ 2h de film, et un peu plus encore de bonus...

Et comme le dernier numéro du Cinémag Fantastique de la bande à Damien Taymans (les Quentin Meignant , Alan Deprez, et autres Jonathan Lenaerts, pour ne citer qu'eux) est gratuit à l'achat du coffret (demandez votre bon !), ce serait un tort de se priver...


578557_10151481587291768_876617409_n.jpg



Le tout est en vente au Little shop du BIFFF.

Ajoutons, enfin, que le trailer off du BIFFF 2011 - She's a slut, signé Jérôme Vandewattyne - figure également sur le DVD.

Plus d'infos sur le site du CollectIFFF : www.collectifff.com .
Pour l'achat hors-BIFFF, envoyez un mail à sales@zenopictures.be .

Et pour les interviews de Sébastien et Jérôme, c'est ici :

- http://encinemascope.skynetblogs.be/archive/2012/04/04/bo... , et

- http://encinemascope.skynetblogs.be/archive/2012/04/07/sl... !


colectifff,bifff,bowling,killers,slutterball,everaert,olivier
Avec Sébastien Petit

 

17:15 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Critiques de DVDs | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : colectifff, bifff, bowling, killers, slutterball, everaert, olivier | |  Facebook | |  Imprimer |

19 févr.

Les Magritte - Interview express de Anne Coesens et Olivier Masset-Depasse

_DSC0023 copie.jpg


En cinémascope : Madame Coesens, lors de la première édition des Magritte, vous avez remporté celui de la Meilleure Actrice, pour votre interprétation dans Illégal. Que vous avez réalisé, Monsieur Masset-Depasse. Quel est votre sentiment sur ces Magritte-ci et sur les nominés peut-être en particulier ?

Anne Coesens : Ça va être très riche. Pas évident de choisir...

Olivier Masset-Depasse : Il y a du bon réalisateur donc on est content !

Lors du dernier FIFF, vous nous appreniez, Madame Coesens, que le projet de film d'espionnage glamour de Monsieur Masset-Depasse n'allait peut-être pas se concrétiser. Où cela en est-il et y a-t-il un autre film sur les rails ?

O. M.-D. : Il y aura d'abord un téléfilm sur l'ETA pour Canal +, qui prend place à la fin des années 80. Et puis j'enchaînerai avec un thriller psychologique.

Du cinéma documenté mais pas documentaire donc à nouveau ?

O. M.-D. : Voilà, exactement !

_DSC0030 copie.jpg

 

03:56 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anne, coesens, olivier, masset, depasse, magritte, cinema, belge, illegal | |  Facebook | |  Imprimer |

24 sept.

Le 27e FIFF démarre ce vendredi 28 septembre ! - 1/4

 

Affiche-de-la-27eme-edition.jpg

 
Le Festival International du Film Francophone de Namur édition 2012 aura lieu du vendredi 28 septembre au vendredi 5 octobre. Et pas qu'à Namur puisque le FIFF sera également présent à Liège (Cinémas Churchill et Sauvenière), Bruxelles (Bozar) et Louvain-la-Neuve (Cinéscope) pour une série de décentralisations.

 

304403587_2.jpg

 
Olivier Gourmet, qui se définit comme un fervent défenseur de la culture francophone, sera pour la cinquième année consécutive le Président d’honneur du FIFF. Nous le rejoignons pleinement lorsqu'il explique que le FIFF ne met pas seulement en avant le cinéma d’auteur mais qu'il s'attache également à rendre le cinéma accessible à tous par des productions fines et divertissantes. Élargissement et ouverture sont ainsi pour lui les deux mots clés du Festival. Et au vu de la programmation, mais aussi des nombreux événements qui auront lieu autour de cette grand-messe du cinéma francophone, nous sommes persuadés que ce sera une fois de plus le cas !

Soirées de Clôture et d'Ouverture

 

1009642_fr_tango_libre_1347973780235.jpg

 

Tango Libre, le vendredi 28 septembre

Réalisé par le Belge Frédéric Fonteyne sur un scénario de Anne Paulicevich - elle a également codialogué le film avec Philippe Blasband et fait partie de la distribution film -, Tango Libre vient boucler une trilogie autour de la mécanique des femmes et de l'amour débutée avec Une liaison pornographique, film suivi de La femme de Gilles. Le réalisateur bruxellois met cette fois en scène François Damiens, Sergi Lopez et Jan Hammenecker (il avait déjà dirigé ces deux derniers, respectivement dans La femme de Gilles et Max et Bobo), Anne Paulicevich donc et Zacharie Chasseriaud (Les Géants).

Le film a valu cette année au réalisateur de remporter le Prix Spécial du Jury Orizzonti à la Mostra de Venise. Excusez du peu !

Tango Libre narre l'histoire d'un homme sans histoires qui se retrouve spectateur d'une femme avec... trop d’histoires.

 

Tango Libre_team.jpg
L'équipe de Tango Libre à la Mostra de Venise

 

Mariage à Mendoza, le vendredi 5 octobre

Mariage à Mendoza est le premier long métrage de Édouard Deluc. Il y met entre autres en scène Nicolas Duvauchelle et Benjamin Biolay (le chanteur est passé avec succès devant la caméra avec Didine, de Vincent Dietschy avant de confimer avec Stella, de Sylvie Verheyde, notamment). Le réalisateur au patronyme très cinématographique, un « l » en moins, narre ici les aventures de deux frères venus en Argentine pour le mariage d'un cousin. Deux frères qui vont s'entraider à mesure qu'ils vivent des rencontres pour le moins particulières dans un Buenos-Aires qui leur était jusque-là inconnu.

Mariage-a-Mendoza-01 - Copie (800x432).jpg
Mariage à Mendoza

 

Infos pratiques

http://www.fiff.be

Points de vente des FIFFpass

Sur Ticketnet.be ou au 070/660 601, à la FNAC, dans les Free Record Shops ainsi que les Night&Day. Et dans les cinémas partenaires - l'Eldorado et l'Acinapolis mais aussi la Maison de la Culture - et au Chapiteau du Festival.

18:13 Écrit par Jean-Philippe Thiriart dans Présentations de festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiff, namur, tango, libre, mariage, mendoza, olivier, gourmet | |  Facebook | |  Imprimer |